Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme concernant la propagation du coronavirus. M. Tedros Adhanom Ghebreyesus met l’accent sur les actions entreprises et les dispositifs pris par de nombreux pays, lesquels semblent se concentrer uniquement sur le flux de voyageurs depuis et vers la Chine.

Ne pas faire l'erreur de se focaliser sur la Chine

Par la voie des réseaux sociaux, le directeur général de l'OMS déplore le fait que

Les autorités des différents pays du monde, en particulier celles des pays développés semblent oublier que des cas de contamination au coronavirus ont été constatés et avérés dans d'autres pays.

Aujourd'hui, il apparait que les autorités chinoises ont, plus ou moins, réussi à contenir l'expansion du fameux virus.

Mais l'omission des cas de contamination hors des frontières chinoises, comme ceux constatés à Hong Kong ou aux Philippines, augmentent les risques de propagation rapide du virus et l'épidémie sera d'autant plus difficile à contrôler.


Depuis l'apparition du coronavirus, des mesures ont été prises par les gouvernements du monde entier, ainsi que par les compagnies aériennes. Bon nombre d'entre elles ont cessé leur desserte vers l'Empire du Milieu. Même la compagnie locale Air China a décidé de suspendre ses vols vers les États-Unis, une destination qui lui est d'ailleurs refusée, sur ordre du Président Trump.

Personne n'est à l'abri

Selon le directeur général de l'OMS,

Le fait de ne pas voyager en Chine n'est désormais plus une garantie de non-contamination.

Ainsi, tous les pays doivent désormais se préparer à une éventuelle épidémie et ne pas se contenter de suivre l'évolution de la propagation en Chine.

Pour les voyageurs, même pour des destinations autres que le pays de Mao, l'assurance voyage est plus que jamais de rigueur. En effet, le personnel médical du pays de destination doit être en mesure de prendre en charge rapidement les personnes malades, qu'elles soient contaminées ou non par le virus.

Pour information, depuis la découverte du virus, 908 décès et plus de 40 000 contaminations sont à déplorer en Chine.