Face à la complication du contexte sanitaire lié à la covid-19 sur le continent, la préfecture de l’ile de Beauté a renforcé les mesures de sécurisation des entrées sur son territoire. Depuis le début de ce mois, la présentation d’un test antigénique prouvant une non-contamination n’est plus suffisante. En effet, tous les passagers de 11 ans et plus doivent se munir d’un test RT-PCR négatif effectué moins de 72 heures avant l’embarquement.

Pour mieux rechercher les variants du virus

Les autorités locales ont décidé de durcir les conditions d'entrée en Corse. Les mesures de dépistage auxquels ceux qui souhaitent se rendre sur l'île doivent se soumettre ont été prolongées jusqu'au 7 mars.

Selon les explications données par Philippe Mortel de l'Agence régionale de santé (ARS) de Corse pendant une allocution destinée aux journalistes,

Le test PCR positif permet de détecter facilement les variantes de la Covid-19.

Il a rappelé que

Le taux de positivité au virus sur l'île demeure quatre à cinq fois moins élevé que sur le continent.

L'objectif de ces nouvelles mesures est donc de maintenir autant que possible cette situation épidémique plus favorable et de désengorger les hôpitaux insulaires.


Suite à la découverte de deux dizaines de cas de contamination par le variant britannique, l'ARS a d'ailleurs préconisé l'interdiction temporaire des visites dans les structures médico-sociales.

Un test PCR à conserver tout le long du séjour

Pour que ces mesures soient pleinement respectées, les forces de l'ordre se chargent de vérifier ce test à l'arrivée sur l'île et au retour sur le continent. Chaque voyageur doit ainsi garder la preuve qu'il a bien effectué le test PCR tout le temps que durera son séjour en Corse.

En tout cas, les habitants locaux semblent favorables à ces nouvelles restrictions. D'après une insulaire, ce renforcement est nécessaire puisque la Corse ne dispose pas des mêmes moyens que la Métropole pour faire face à l'épidémie. Un propriétaire d'un hôtel à Ajaccio, quant à lui, salue ces mesures qui préservent l'image de la Corse en tant que destination sûre.

De leur côté, les Corses qui ont prévu de voyager doivent donc s'organiser. La mesure est moins contraignante pour ceux qui se déplacent pour un séjour d'une à deux semaines, mais sera plus compliquée pour un voyage de quelques jours.

À noter qu'une assurance voyage permet désormais de couvrir toutes les dépenses liées aux traitements de la covid-19 durant le déplacement.