Le marché des fournitures scolaires n’a pas pu échapper aux impacts de l’inflation qui rythme l’environnement économique actuel. Les parents d’élèves doivent y faire face avec une hausse qui va jusqu’à 25 % en un an. La croissance est particulièrement importante pour les fournitures à base de papier. Les fabricants l’ont déjà signalé quelques jours plus tôt.

Les familles qui ont réalisé leurs achats ces dernières semaines l'ont certainement remarqué. Des écarts existent entre le prix de cette année et celui de 2021 concernant les fournitures scolaires. Cette différence est parfois même importante. En réalité, le tarif a été impacté par l'augmentation du coût de l'énergie et des matières premières. La hausse affecte notamment les articles en papier bien qu'elle soit visible sur une majeure partie des équipements commercialisés. Les offres promotionnelles proposées par les acteurs de la grande distribution permettent néanmoins de limiter son impact. Ils rivalisent d'ingéniosité pour attirer la clientèle afin de maximiser les ventes.

Des consommateurs plus regardants sur leurs dépenses

Une étude réalisée par l'association Familles de France met en relief les hausses que subissent les parents d'élèves cette année. D'après elle, les dépenses pour la rentrée scolaire ont progressé de 4,5 % en 2022 comparées à celles de 2021. Ainsi, pour un enfant qui entame la 6ème, le budget s'élève à 208,12 euros en incluant les articles de sport.

L'augmentation du coût a conduit certains parents à revoir le budget dédié à la rentrée. D'après une investigation réalisée par CSA Research, commandée par Cofidis, 78 % souhaitent le diminuer. Pour ce faire, ils envisagent de s'imposer des limites pour les fournitures, l'habillement ainsi que les activités extra scolaires. 37 % prévoient de baisser le montant destiné aux fournitures scolaires. Ils peuvent dans ce cas se priver des prestations comme l'assurance scolaire qui s'avère pourtant indispensable.

Les décisions prises par les consommateurs se ressentent déjà d'après les données de l'Institut GFK. Ce dernier indique que les ventes ont crû de 5,9 % au mois de juillet 2022 pour les fournitures scolaires. Elles ont cependant chuté de 2 % du point de vue du volume.

Les fabricants soutiennent que la hausse reste contenue pour 2022. Pour cause, les prix proposés en rayons actuellement sont les fruits des négociations menées en 2021. De nouveaux échanges sont programmés avec les distributeurs concernant les mois à venir. À moins d'un évènement exceptionnel, les tarifs devraient augmenter davantage en 2023. Les magasins de distribution tentent néanmoins de réduire l'impact sur les consommateurs à l'aide de leurs offres promotionnelles.

Une progression de plus de 50 % sur certains articles

Certains revendeurs promettent de garder le même prix qu'en 2021 pour une sélection d'articles. D'autres s'appuient sur une offre « un acheté, un offert » ou sur des prix réduits. Selon les données relevées sur le marché, les fournitures en papier sont celles qui ont subi la plus forte augmentation. Les fabricants ont fait part d'une hausse pouvant atteindre 25 %. Cette prévision se confirme en magasin.

Le prix a augmenté d'environ 17 % pour un cahier Oxford de 96 pages chez Leclerc. La progression est de 38,1 % pour un bloc de bureau de 160 pages de la marque Esquisse. 25,6 % pour un cahier de 48 pages du même fournisseur. Chez Carrefour, les clients doivent faire face à une augmentation de 59 % pour un lot de 3 blocs Rhodia. Elle reste à 11 % pour ceux qui disposent d'une carte de fidélité.

La hausse du coût des matières premières est le principal facteur à l'origine de l'envolée du prix des articles en papier. Celui de la pâte papier a progressé de 70 % en un an. Le marché est aussi affecté par l'augmentation du coût de l'énergie. Certains articles hors papeterie affichent également des tarifs particulièrement élevés. Néanmoins, le niveau est en général moindre comparé à celui des fournitures en papier. En juillet 2022, le taux d'inflation pour ces dernières a atteint 10,9 % d'après l'Insee.

En dépit de ces augmentations généralisées, le prix se stabilise pour certains articles, et tend même parfois à baisser. C'est le cas pour le kit de traçage Maped.