Santexpat.fr, comparateur d’assurance santé pour les expatriés, a publié une infographie qui permet de faire un comparatif entre les frais de santé en France et au Royaume-Uni. Il est incontestable qu’il est préférable de se faire soigner en France au regard des tarifs pratiqués outre-Manche.

Dépenser 150 livres pour consulter un généraliste, pour un Français, c'est tout simplement inimaginable. Bien sûr, c'est ici le tarif pratiqué par les médecins du secteur privé. Toutefois, accéder au service public de santé en Angleterre est très complexe, les délais proposés pour un rendez-vous sont extrêmement longs.

Quel est le prix des soins au Royaume-Uni ?

Pour un Français qui bénéficie d'un système de santé où les tarifs sont maitrisés, les prix pratiqués au Royaume-Uni peuvent déstabiliser. Pour un expatrié, c'est tout simplement inquiétant et très difficile à assumer sans assurance santé pour expatriés. Les différences avec la France sont conséquentes comme le démontre l'infographie de Santexpat.fr :

  • consultation d'un médecin généraliste : 25 € en France contre 150 livres au Royaume-Uni ;
  • consultation d'un spécialiste : 25 € en France contre 250 livres au Royaume-Uni ;
  • accouchement : 2 400 € en France contre 12 500 livres au Royaume-Uni.

Cout des frais de santé au Royaume-Uni et en Angleterre


Pour information, au moment où nous écrivons ces lignes, un euro correspond à 0,89 livre sterling. Aussi, la différence est encore plus importante puisque la consultation chez un généraliste coûte 168 € en Angleterre.

Seul point positif : le coût des lunettes, qui est deux fois moins élevé outre-Manche qu'en France.

Comment fonctionne le système de soins au Royaume-Uni ?

Il existe outre-Manche un système de santé universel qui permet aux Britanniques de bénéficier de remboursements de leurs dépenses de santé. Mais cela n'est valable que pour les dépenses réalisées dans les services publics du National Health Service (NHS).

Un problème se pose : le système est victime de son succès. Les soins étant gratuits dans le public, chacun souhaite trouver un professionnel de ce secteur pour limiter les dépenses. Aussi, l'attente est très longue. Par exemple, il faut compter 4 à 6 mois pour prendre rendez-vous chez un kinésithérapeute.

Aussi, certains Britanniques préfèrent payer plus cher en optant pour la médecine privée. Les prix, nous l'avons vu, sont très élevés. Toutefois, les délais moindres permettent de lever certaines inquiétudes.

Au Royaume-Uni, les médecins généralistes jouent un rôle essentiel à l'image du médecin traitant en France. C'est lui qui coordonne les soins et s'avère le premier contact pour les patients. Eux seuls peuvent orienter un patient vers un spécialiste.


Avec le NHS, le réseau public de soins en Angleterre, le tiers payant est généralisé. Aussi, vous n'avez aucuns frais de santé, tandis qu'en France vous payez lorsque vous consultez un médecin généraliste ou un spécialiste.

Toutefois, le système de santé britannique public présente un certain nombre de lacunes :

  • une franchise est imposée au patient ;
  • le NHS ne prend pas en charge les soins dentaires et l'optique ;
  • il n'est pas possible de choisir son médecin généraliste ;
  • le temps de consultation est limité à 10 minutes.

Faut-il souscrire une assurance santé pour expatriés au Royaume-Uni ?

Oui, sans aucun doute. L'infographie dévoilée par Santexpat.fr en est la preuve. Même si vous êtes inscrit au National Health Service, vous pouvez à tout moment être contraint de faire appel au secteur privé. Or, les prix pratiqués sont très élevés et pas pris en charge par la Sécurité sociale anglaise. Aussi, seule une assurance santé expatrié pourra vous aider à réduire votre reste à charge. Au regard des prix pratiqués, une couverture dès le 1er euro facturé peut s'imposer.