Dans la commune, le nombre de locations de logements meublés a flambé en 2021. En revanche, leurs prix se sont engagés dans un sévère écroulement de 6,7 %. C’est la valeur la plus élevée par comparaison avec celles enregistrées dans les autres collectivités de France. À ce titre, Perpignan s’avère la plus résistante.

Suite à un exercice plombé par un défaut de tendance franche du marché en 2020, la filière de l'immobilier retrouve son dynamisme. En effet, la situation s'améliore dans les principales métropoles de l'Hexagone, révèle le récent baromètre de Meilleurs Agents.

Au cours de ces douze derniers mois, les prix de vente ont progressé de 0,9 % à Strasbourg. Au 1er juin 2021, les tarifs s'établissent en moyenne à 3 358 euros. À Paris, où les biens se négocient désormais à 10 328 euros, la hausse a été moindre avec un score de 0,3 %. De son côté, Bordeaux affiche le même pourcentage d'évolution, pour un coût de 4 629 euros.


Le taux de meublés le plus élevé au niveau national

Dans une autre optique, les biens meublés proposés en location se sont multipliés sur le marché. D'après une étude publiée il y a quatre mois, la capitale de la Gironde enregistre le meilleur taux en France. En totalisant 63,8 %, elle permet même à la location de meublés de devenir majoritaire à l'heure actuelle.

Pour comparaison, le taux de ce genre d'offre s'y élevait à 37,6 % en 2020. Face à cela, la plateforme SeLoger déclare :

La hausse est donc spectaculaire à Bordeaux !

De leur côté, les analystes du site expliquent :

Si les restrictions mises en place pour lutter contre la propagation du virus ont mis un sérieux coup de frein au marché de la location saisonnière, en revanche, elles profitent à la location classique de longue durée !

Dans ce contexte, les loyers des biens meublés dans la ville accusent en 2021 une importante chute, révèle SeLoger. Une circonstance qui profitera notamment aux sociétés d'assurance habitation étudiant.

La régression la plus notable sur un an

À noter que la cité girondine a connu l'effondrement le plus marqué. Entre avril 2020 et avril 2021, les loyers s'y sont infléchis de 6,7 %. Charges comprises, ils s'élevaient en moyenne à 831 euros par mois, et ce, au début juin 2021.


À titre indicatif, Bordeaux est suivie par Brest et Paris. Ces derniers ont totalisé une baisse de 4,7 % (555 euros) et 4,5 % (1 795 euros) respectivement. Après eux se trouvent :

  • Annecy : 903 euros (-2,6 %) ;
  • Marseille : 776 euros (-2 %) ;
  • Nantes : 663 euros (-1,4 %) ;
  • Amiens : 610 euros (-1,3 %) ;
  • Rouen : 602 euros (-1,1 %) ;
  • Boulogne-Billancourt : 1 492 euros (-1 %).

Avec un retrait estimé à 0,7 %, Perpignan semble le moins touché. Pour louer un meublé dans la ville, il faut désormais prévoir 549 euros mensuels en moyenne.