Dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie, de nouvelles restrictions de voyages pourraient bientôt voir le jour entre Européens. La France va renforcer l’accès à son sol aussi bien pour les voyageurs en provenance d’un pays hors de l’Union européenne que ceux en provenance de l’intérieur de l’UE. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre lors de la conférence du 14 janvier dernier.

Test PCR négatif et septaine

Le durcissement des contrôles aux frontières a été effectif depuis le lundi 18 janvier. Cela s'applique aux personnes en provenance d'un pays en dehors de l'UE. Elles doivent se munir d'un test PCR négatif au Covid-19. Tous les voyageurs sont dans l'obligation de respecter un isolement de sept jours à leur arrivée dans l'Hexagone et de refaire un autre test à la fin de cette mise en quarantaine.

Le combo test-quarantaine pourrait bientôt être étendu dans les autres pays européens qui ne l'ont pas encore appliqué. En effet, Jean Castex a affirmé que

Des mesures coordonnées et communes devraient être élaborées par les gouvernements des 27 pays.

Au programme, la restriction de la circulation au sein de l'Union européenne est à l'étude. Il a également indiqué que

Les cas des frontaliers, transporteurs routiers ou encore des agents des compagnies de transports seront examinés exceptionnellement.

À noter qu'une assurance voyage couvre financièrement le voyageur en cas d'hospitalisation dans le pays de destination.


Prévoir 3 semaines de congé pour un séjour d'une semaine

Clément Beaune, le secrétaire d'État chargé des affaires européennes, s'est récemment exprimé sur le sujet sur le plateau du « Talk Le Figaro ». Il a reconnu qu'il est fort probable que les tests soient imposés aux voyageurs au sein de l'UE.

Il a également déclaré qu'

Une réunion par vidéoconférence des autorités européennes va bientôt avoir lieu après des séances de coordination.

La présentation d'un test négatif avant le départ et l'isolement de 7 jours à l'entrée d'un pays européen seront certainement à l'ordre du jour.

Concrètement, une personne qui voudrait séjourner dans un pays européen va devoir demander trois semaines de congés, incluant 7 jours de quarantaine à l'hôtel en arrivant, une semaine de vacances et 7 autres jours d'isolement au retour dans le pays de départ.