Même s’il n’accapare plus l’actualité qu’auparavant, le coronavirus continue de circuler en Europe et dans le reste du monde. Pourtant, certains pays ont décidé, malgré tout, d’opérer un retour à la normale et de lever toutes les restrictions liées à la pandémie. C’est le cas de la Suisse, mais en Europe, elle reste encore une exception.

La vigilance est toujours de mise

Il est de nouveau possible de voyager entre les différents pays d'Europe et du monde, mais à des degrés différents, chacun d'eux observe plus ou moins des restrictions vis-à-vis du Covid-19 qu'il convient de connaître avant de programmer un quelconque voyage.

Si la destination choisie est la Suisse, les démarches sont simples. En effet, le touriste n'a plus besoin que des habituels visa, passeport et assurance voyage pour entrer dans le pays. Aucune restriction en rapport avec le coronavirus n'est plus observée, que ce soit le port du masque ou les périodes de mise en quarantaine.

Ailleurs, la situation est tout autre puisque les pays ne sont pas encore enclins à relâcher entièrement leur vigilance.

La France, l'Espagne, le Portugal et l'Italie observent à peu près les mêmes règlementations pour l'entrée, exigeant du voyageur qu'il ait reçu deux doses de vaccin dans les 9 derniers mois ou qu'ils aient reçu une triple dose (dans ce cas, pas de considération de date de vaccination).

Le voyageur peut par ailleurs être dispensé de pass vaccinal s'il présente un certificat de guérison datant de moins de 6 mois, un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures.


Qu'en est-il du séjour ?

S'ils s'accordent sur les conditions d'entrée, les quatre pays émettent des règles différentes en ce qui concerne le séjour.

Pour séjourner en Italie, le touriste doit chercher à obtenir l'un des deux pass en vigueur :

  • soit le « Green pass » qui lui donne le droit d'emprunter les transports en commun avec un masque FFP2 et d'accéder aux restaurants (toujours masqué) ;
  • soit le « Super Green pass », seul sésame valide pour les discothèques et les salles de sport.

Pour passer quelques jours en France, la seule véritable restriction qui continue à prévaloir est le port du masque dans les transports publics.

Pour connaître les règlementations en vigueur dans chaque pays, le plus simple pour le voyageur reste la consultation du site internet de l'office du Tourisme de la destination qui l'intéresse. Ce travail d'information doit devenir un réflexe pour éviter les mauvaises surprises, une fois arrivé à l'aéroport.