Assurance retraite, prévoyance, assurances collectives, assurance emprunteur… tout ceci figure parmi les nouvelles offres que le Crédit Agricole compte proposer à sa clientèle à travers sa filiale, le Crédit Agricole Assurances. Une décision qui entre dans le cadre de ses stratégies de développement, après son succès l’an dernier, qui s’est concrétisé par un chiffre d’affaires de 33,5 milliards d’euros.

Le Crédit Agricole Assurances, filiale du Crédit Agricole, est spécialisé dans les produits d’assurance. Le bancassureur continue toujours aujourd'hui d’améliorer son positionnement sur le marché, bien qu'il ait réussi à dégager un bénéfice de 1,3 milliard d’euros vers la fin de l’année dernière. Il a d’ailleurs contribué au quart du résultat financier de sa maison mère.

Pour autant, le Crédit Agricole Assurances ne compte pas se limiter à ses produits actuels. En effet, l’enseigne souhaite étendre ses offres, notamment en proposant des produits d’assurances aux entreprises. Elle mise d’ailleurs là-dessus pour atteindre ses objectifs de croissance.

Des solutions collectives pour les agriculteurs

Le Crédit Agricole reste néanmoins prudent. Ainsi, dans sa feuille de route présentée en juin dernier, le groupe a fixé un objectif de croissance de 2,5 % par an pour ses revenus, et de 3 % pour son bénéfice net. Pour y parvenir, il compte sur la diversification des produits d’assurances de sa filiale.


Toujours est-il que le cas des agriculteurs se trouve encore aujourd’hui au cœur des débats, compte tenu de leur situation quelque peu complexe. Le taux d’assurance faible et la fréquence des incidents climatiques ont notamment amené les acteurs concernés à s’interroger sur le régime d’indemnisation de ce type de clientèle.

Le directeur général du Crédit Agricole Assurances, Frédéric Thomas, explique que les banques pourraient rencontrer des difficultés si elles proposaient des solutions de financement pour des projets agricoles sans une couverture d’assurance.

Il met ainsi en avant l’intérêt de développer des solutions collectives pour le cas des agriculteurs, soulignant au passage la concertation qui a eu lieu entre le ministère de l’Agriculture et la Fédération française de l’assurance (FFA).

Bien entendu, en dehors de l’assurance agricole, il reste des marchés que le groupe peut conquérir.

Se focaliser sur la conquête des clients professionnels

D’ici la fin de l’année 2020, le Crédit Agricole Assurances lancera une assurance dommages dédiée aux entreprises. Le bancassureur compte par ailleurs développer des offres d’assurance globale, dont l’assurance prévoyance entreprise, l’assurance retraite et l’assurance santé.

En s’appuyant sur ces nouveaux produits, il a mis en avant les objectifs à atteindre d’ici 2022 :

  • Concernant les assurances collectives, la prévoyance et l’assurance emprunteur, le Crédit Agricole Assurances envisage d’augmenter de 31 % les revenus en assurances dommages et de 35 % le chiffre d’affaires. 
  • Pour l’épargne retraite, l’enseigne vise une hausse de 13 % des encours pour parvenir à 322 milliards d’euros.

Sa filiale spécialisée en assurances joue un rôle stratégique pour le Crédit Agricole. Elle lui permet en effet de créer une relation de proximité avec les petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Reste à savoir si les nouvelles offres du bancassureur permettront au groupe de passer au-delà des 5 milliards d’euros de bénéfice net d’ici la fin 2022.