Rouler à bord d’une voiture de luxe est considérée comme un symbole de réussite. Ce mode de consommation ostentatoire chez certaines catégories de population fait que le marché de l’automobile premium échappe à la crise. Chez la plupart des constructeurs de véhicules de prestige, les ventes ont grimpé en 2019. Pourtant, le marché mondial a régressé de 4,8 %.

En l'espace de dix ans, les prix de certaines Ferrari ou Porsche de collection ont triplé, car leur valeur augmente à chaque changement de propriétaire. C'est ce que révèle une étude réalisée par le site Interencheres. Le Salon Rétromobile qui s'est déroulé à Versailles témoigne de cette tendance.

Le marché est également dynamique pour les véhicules neufs. Dans l'ensemble, les marques de luxe ont enregistré une croissance soutenue de leur chiffre d'affaires en 2019. Or, le ticket d'entrée excède souvent les 200 000 euros. Ce prix justifie la nécessité de consulter un comparateur assurance auto puis de souscrire une couverture adaptée pour une voiture de prestige.

Les modèles de luxe de plus en plus électriques ?

Les marques de prestige proposent toutes d'imposants SUV qui se veulent à la fois spacieux et confortables. De plus, les cylindrées affichent une puissance exceptionnelle, telles des voitures de sport particulièrement convoitées par les plus grandes fortunes.


Les fabricants s'engagent tout de même à respecter l'environnement comme l'exigent les autorités, même si leurs bénéfices doivent baisser. C'est la raison pour laquelle ils intègrent progressivement dans leur gamme des modèles hybrides, voire entièrement électriques. Le président de Porsche France, Marc Meurer, a notamment déclaré :

Porsche ouvre une nouvelle voie avec le lancement de notre première sportive 100 % électrique, le Porsche Taycan, qui nous permettra, en complément de notre gamme hybride, d'atteindre 50 % de véhicules électrifiés dans nos ventes à fin 2020.

La majorité des constructeurs de voitures de prestige ont enregistré une hausse

En 2019, les ventes de Porsche ont augmenté de 10 %. Au total, la marque a vendu 280 800 voitures à l'échelle mondiale. En France, ses immatriculations se chiffrent à 5 572 unités. Au cours de la même année, le constructeur Bentley est parvenu à vendre 11 006 exemplaires, soit une croissance de 5 %. Pour sa part, Rolls-Royce fait état d'une hausse de 25 % de ses immatriculations, avec 5 152 modèles livrés.

L'an dernier, Ferrari a dépassé le seuil des 10 000 exemplaires. Il s'agit d'une première pour la marque. Par rapport à l'année 2018, 880 unités supplémentaires ont été commercialisées. Quant à Lamborghini, une progression de 43 % a été constatée par rapport à 2018. Dans le détail, ses ventes ont totalisé 8 205 unités.

Pour certaines marques comme Aston Martin, la situation est tout autre. L'arrivée du richissime canadien Lawrence Stroll dans le rang de ses actionnaires changera-t-elle la situation ?