EBike Lite fait partie des acteurs majeurs français dans le secteur du vélo électrique. Créée en 2011, la jeune société a conquis le marché avec son kit d’électrification Gboost. Il s’agit d’un moteur électrique placé à l’aplomb de la selle du vélo, lequel actionne un galet qui se frotte sur le pneu et fait ainsi tourner la roue arrière.

Depuis son lancement en 2013, ce kit d'électrification a fait l'objet d'une amélioration constante : l'introduction d'un système silencieux pour supprimer le bruit généré par le moteur et le galet, l'augmentation de la puissance du galet et l'amélioration du système de refroidissement, ainsi que l'ajout d'une nouvelle fonction de détection de pédalage par champ magnétique et d'une interface moteur/smartphone affichant des informations utiles.

La dernière version lancée sur le marché ce mois-ci se différencie des précédentes par un nouveau mécanisme innovant. En effet, le cycliste peut désormais récupérer de l'énergie en descente en se servant du frein moteur.

Démarrer sans pédaler et récupérer de l'énergie en descente

Selon l'explication du cofondateur d'EBL France, Dominique Houzet,

Le kit GBoost amélioré offre au cycliste la possibilité de démarrer sans pédaler et d'utiliser le frein moteur lorsqu'il roule sur une pente. En outre, ce dernier n'aura pas besoin de fournir de gros efforts lorsqu'il doit pousser sa bicyclette.

Dominique Houzet


À titre de rappel, l'assurance vélo est imposée uniquement pour le VAE, dont la vitesse n'excède pas les 25 km/h, ou équipé d'un moteur de plus de 250 W.

À noter toutefois qu'avec ce nouveau kit d'électrification, l'assistance peut se déclencher au démarrage même si le cycliste ne pédale pas.

Il convient ainsi de vérifier la réglementation applicable au vélo équipé de cette dernière version de GBoost.

Le marché progresse à un rythme modéré

Si le nombre de cyclistes augmente rapidement en France, les ventes de kit d'électrification croissent à un rythme modéré.

Quoi qu'il en soit, les fabricants affichent leur optimisme quant à l'évolution du marché : parmi les 20 millions des vélos qui circulent dans l'Hexagone, seuls plusieurs milliers d'entre eux sont encore équipés de galet ou de kit moteur pédalier.