Le coronavirus a figé le monde. Cette affirmation peut paraître un peu exagérée, mais elle n’est pas vraiment loin de la vérité. Les Français sont toujours en train d’observer le confinement et, pour l’instant, prédire une date de sortie est prématuré. Outre les travailleurs, les enfants se demandent aussi désormais quand ils pourraient revoir leurs camarades de classe.

Des vacances avant l'heure et plus longues que d'habitude

Avant l'arrivée du Covid-19, les écoliers étaient encore à quelques mois avant les vacances de Pâques. Ces dernières ont dû être avancées, puisque l'ordre de confinement est tombé il y a maintenant trois semaines.

Pour l'heure, la lutte contre le coronavirus continue de plus belle et des cas de décès sont, malheureusement, toujours signalés par centaine. Hors de question dans ces conditions de mettre fin au confinement.

Les incertitudes planent donc sur la date de la reprise du travail pour les travailleurs et celle du chemin de l'école pour les enfants. De l'avis d'une infectiologue.

Il n'est pas fou de penser que l'activité éducative dans les lieux prévus à cet effet ne reprenne qu'en septembre.

Même en cas de recul évident du virus, le « déconfinement » ne pourra pas se faire du jour au lendemain. Les responsables sanitaires devront encore mettre en place des campagnes de test à grande échelle afin de vérifier si élèves et enseignants restent contagieux.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

9.90€/an par enfant*Prise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
*Voir les conditions de l'offre sur le site du partenaire
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Le pire des scénarios serait d'affronter une autre vague de contamination, juste après la sortie du confinement.

Une réadaptation qui va prendre du temps

Même si les parents ont été encouragés à instaurer des horaires de cours à la maison pendant le confinement, les élèves ressentiront tout de même quelques difficultés à reprendre le rythme une fois que l'école aura recommencé.

D'habitude, les vacances ne durent que deux mois au maximum. De l'aveu des professeurs,

Il est difficile de canaliser la concentration des élèves après une aussi longue absence.

Cette fois, ils ont eu droit – ou se sont vus imposer – plus de cinq mois sans cours, ce qui laisse présager des difficultés qui attendent le corps enseignant.

Les établissements pourraient également être contraints à adopter une nouvelle ligne de conduite, à mettre en place de nouvelles mesures, vu que la crise du coronavirus a été du « jamais vu » et que l'après-crise pourrait engendrer des situations tout aussi inédites. Il serait, par exemple, plus judicieux de revoir les termes de l'assurance scolaire, afin de parer à toute éventualité.