La France a récemment mis en place une réassurance publique d’une valeur de 12 milliards d’euros pour permettre aux assureurs-crédit d’assurer leur rôle dans la reprise économique post-pandémie. Cette mesure se traduit concrètement par trois types de couvertures à destination des entreprises. L’Allemagne a également pris des dispositions similaires pour un montant de 30 milliards d’euros.

Afin de relancer le commerce après l’épidémie de Covid-19, l’exécutif allemand a récemment collaboré avec les principaux acteurs du secteur de l’assurance crédit dans le pays. Concrètement, le gouvernement a déployé une garantie publique à hauteur de 30 milliards d’euros. Cette mesure s’ajoute aux différents dispositifs déployés pour aider les entreprises en temps de crise.

Par cette décision, l’exécutif allemand cherche notamment à protéger les petites et moyennes entreprises exportatrices contre d’éventuels défauts de paiement. Elles auront ainsi les moyens de poursuivre leur activité et éviter la faillite en cette période de ralentissement économique. En somme, l’initiative permettra de relancer une économie portée par les PME.

Des assureurs très sollicités

Dans le cadre de ce dispositif public, les assureurs-crédit ont promis de verser à l’État 65 % de l’ensemble de la collecte réalisée en 2020 en matière de couverture de crédits sur les marchandises. À titre de référence, ils ont enregistré 817 millions d'euros de primes l’an dernier.

Selon leur fédération, ces acteurs devront prendre en charge des pertes allant jusqu’à un demi-milliard d’euros cette année. Ils seront par ailleurs obligés de payer eux-mêmes les excédents si les sommes à assurer dépassent de la garantie accordée par l’État.


Comme le résume dans un communiqué Ron van het Hof, le PDG d'Euler Hermes Allemagne, Autriche et Suisse :

Des temps extraordinaires nécessitent des mesures extraordinaires.

Le gouvernement et les assureurs-crédit pensent que ce dispositif exceptionnel permettra de couvrir des transactions d’environ 400 milliards d’euros sur deux semestres. Le volume d’affaires enregistré l’an dernier dans le secteur s’en rapproche.

Des mesures concrètes pour assurer la reprise

Dans le contexte économique actuel, les exportateurs allemands risquent de voir les impayés de leurs partenaires internationaux se multiplier. Cette conjoncture défavorable met surtout en péril les PME. Elles tiennent pourtant une place essentielle dans l’écosystème du pays. Le gouvernement a donc pris des mesures pour protéger ces petites structures.

Selon le ministre allemand de l'Économie, Peter Altmaier, ce dispositif permet de s’assurer que :

[…] les assureurs-crédit continuent de se porter garants de tout défaut de paiement, et contribuent à maintenir les chaînes d'approvisionnement en Allemagne et dans le monde.

Grâce à cette protection supplémentaire, l’exécutif est en mesure de préserver les échanges commerciaux entre les entreprises locales et étrangères.

Ce système s’inscrit par ailleurs dans les différentes initiatives gouvernementales visant à améliorer la stabilité de l’économie après la pandémie de Covid-19. Olaf Scholz, le ministre des Finances allemand, indique que les aides accordées aux opérateurs économiques jusqu’à présent ont déjà dépassé 1 100 milliards d'euros.