Évolution contrastée du coût de la rentrée scolaire entre 2018 et 2019

Une évolution contrastée selon le niveau

À l’école primaire et au lycée, la rentrée scolaire coûte moins cher aux familles, qui font davantage attention au prix des fournitures. En outre, beaucoup n’hésitent pas à réutiliser certaines des affaires de l’année précédente afin de réduire de gaspillage et faire quelques économies.

Ainsi, les parents paient entre 3 et 4 % en moins pour les frais d’entrée en CP et en seconde, aussi bien générale que dans la filière « pro ».

En revanche, les familles dont les enfants commencent leur année de CM1 ou CM2 ou sont inscrits au collège paient un coût plus élevé qu’en 2018. Pour les deux dernières années de primaire, le taux d’augmentation annuelle est de 2,89 %. En sixième et en quatrième, la progression par rapport à l’année dernière atteint respectivement à 5,58 % et 7 % après 2 années de repli.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfant*Prise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de casse
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule

La croissance observée est attribuée principalement au renouvellement régulier des vêtements et chaussures de sport du fait de la croissance rapide des enfants. L’effet de mode joue également un rôle important, les enfants se laissant souvent séduire par des articles de marque nettement plus onéreux.

Les frais annexes, sources de disparités

Autre source d’inégalités, certains postes de dépenses qui représentent une part importante du budget éducation, varient selon les zones géographiques. C’est le cas du transport entre le domicile et l’établissement scolaire, de la cantine, de l’accueil périscolaire… Les différences cumulées tout au long de l’année créent des écarts parfois importants entre les territoires.

Il faut également tenir compte de l’indispensable assurance scolaire. Celle-ci est parfois intégrée dans les garanties d’autres contrats comme l’assurance multirisque habitation. Toutefois, certaines spécificités, notamment les activités extrascolaires de l’enfant, peuvent requérir une protection plus complète tel qu'une assurance extrascolaire. Une comparaison des offres disponibles sur le marché permet de trouver une couverture sur mesure à un tarif attractif.

Enfin, pour être la plus réaliste possible, l’analyse du coût de la rentrée scolaire devrait inclure d’autres frais comme le numérique. La Confédération indique par exemple qu’à partir de la sixième, chaque élève doit disposer de son propre équipement numérique à la maison.

De plus, le gouvernement a renoncé au grand plan numérique, grâce auquel les collégiens devaient être dotés individuellement d’une tablette, contraignant les petits Français à apporter leur propre appareil selon le système BYOD. Or cette facture est parfois lourde à supporter, en particulier pour les familles aux revenus modestes.