En juillet dernier, le Haut Conseil de la santé publique a exigé la mise en place de nouvelles mesures sanitaires pour favoriser le retour des élèves et des étudiants à la prochaine rentrée. Le ministère de l’Éducation nationale a répondu à sa requête en publiant le 5 août une version assouplie du protocole destiné aux établissements scolaires.

Le retour à l'école en septembre prochain inquiète réellement les parents, mais aussi les enseignants et les acteurs de l'assurance scolaire. En effet, le coronavirus est encore actif en France. L'épidémie a même connu une légère recrudescence cet été. Une seconde vague de contaminations est d'ailleurs redoutée après les vacances.

Dans ce contexte, le ministère de l'Éducation nationale a émis un nouveau protocole visant à encourager tous les étudiants et les élèves à revenir en cours. Cet objectif a mené à l'assouplissement des règles sanitaires appliquées lors de la rentrée post-confinement. Les nouvelles consignes vaudront pour l'ensemble de l'année scolaire 2020-2021, sauf en cas de changement soudain de la situation.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Des dispositions pour assurer la continuité pédagogique

Selon le nouveau protocole, le port du masque sera désormais obligatoire dans les bibliothèques des universités. Cette disposition vaut également pour les situations empêchant de respecter les règles de distanciation physique en milieu clos. En effet, il faut prévoir au moins un siège vide entre deux étudiants.

Chaque établissement devra revoir l'organisation des amphithéâtres et des salles de lecture en conséquence. Le ministère recommande notamment d'élargir l'amplitude horaire pour l'usage de ces locaux. Les universités pourront ainsi respecter les mesures sanitaires sans nécessairement affecter leur calendrier.

D'autre part, les espaces fermés devront être aérés au moins deux fois dans la journée. Les déplacements des étudiants seront par ailleurs régulés de manière à éviter les croisements ou les regroupements importants. D'après les consignes du ministère, ces mesures s'appliqueront à toutes les infrastructures universitaires (salles de cours, campus, cafétérias, résidences, etc.).

Enfin, les universités pourront instaurer des reconfinements localisés si nécessaire. Les autorités incitent également les établissements supérieurs à anticiper l'éventualité d'une seconde vague épidémique et à se préparer à garantir la continuité pédagogique via les cours en ligne.

Des mesures pour ramener tous les enfants à l'école

Au niveau des écoles, le ministère a levé l'obligation de distanciation physique en classe et dans les cours de récréation. Cette décision a principalement été prise pour pouvoir recevoir tous les élèves à la prochaine rentrée. Dans cette même optique, les établissements scolaires ne sont plus obligés de limiter le brassage entre les groupes d'élèves et les classes.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Désormais, les écoles auront toute autorité sur l'organisation de leurs activités et de leurs journées. Le nouveau protocole invite toutefois à limiter les croisements et les regroupements importants autant que possible.

Par ailleurs, les enseignants des écoles élémentaires, des collèges et des lycées doivent porter un masque et respecter les règles de distanciation physique en classe. Cette protection est, en revanche, optionnelle pour les éducateurs en classe de maternelle.

Certains enseignants ont reçu favorablement ces changements. Ils permettent en effet d'alléger les mesures draconiennes et anxiogènes imposées juste après le confinement. Comme l'a noté Alexandre Gonzalez, secrétaire académique du SNE (Syndicat national des écoles) et enseignant en maternelle :

C'était très compliqué de faire respecter la distanciation physique en maternelle. Aujourd'hui, l'objectif est de faire revenir tout le monde à l'école.