En raison de sa nature imprévue et inédite, la pandémie de Covid-19 a bousculé le mode de consommation et la notion de valeur de la population à l’échelle mondiale. La crise sanitaire a notamment modifié les priorités et les comportements des assurés en France. Désormais, ils se préoccupent davantage de la protection leurs données personnelles.

De nombreux Français ont dû basculer vers le télétravail et privilégier les services en ligne en raison de la crise du Covid-19. Depuis, ils s’inquiètent de plus en plus pour leurs données personnelles et leur vie privée. Dans le secteur de l’assurance, cette tendance a entraîné un intérêt grandissant pour les offres permettant de protéger les data et l’identité numérique des consommateurs.

D’après les spécialistes, l’actuelle pandémie a convaincu le grand public de l’importance de s’équiper d’une meilleure protection en ligne. Certaines personnes préfèrent même couvrir leurs données plutôt que leurs biens, selon une enquête commandée par Guidewire Software, une entreprise spécialisée dans l’édition de logiciels.

Des opinions partagées sur les assureurs

Suite aux effets du Covid-19 sur la mobilité et le tourisme, les Français se sont rendu compte de l’importance de l’assurance annulation voyage. Les jeunes sont les premiers à se préoccuper de plus en plus de ce type de risque.


Ainsi, 43 % des répondants âgés de 16 à 24 ans projettent de souscrire des offres y afférentes, contre 33 % pour l’ensemble des sondés. 26 % des participants à l’enquête envisagent également de contracter une assurance spécifique pour protéger leurs paiements.

En parallèle, l’épidémie a sensiblement altéré le point de vue des consommateurs français envers leurs compagnies d’assurances. L’image des assureurs n’a pas changé pour la moitié des personnes interrogées. En revanche, 28 % des sondés ont désormais une opinion négative de ces entreprises. Ils invoquent notamment l’insuffisance des actions en faveur des plus fragiles en cette période de crise.

Avant la pandémie, 18 % des Français avaient une piètre opinion des assureurs. Désormais, ces derniers sont considérés par environ 43 % des consommateurs comme nécessaires, sans pour autant être pratiques. De plus, 21 % des clients estiment que les produits qu’ils proposent sont trop chers. Pourtant, le plus souvent, il est particulièrement difficile de se faire indemniser.

Des données devenues précieuses

Selon l’étude de Guidewire Software, la majorité des Français accordent plus de valeur à leurs données personnelles qu’à leurs habits ou à leurs bijoux. Ils sont ainsi 58 % à privilégier ces informations à leurs vêtements. Par ailleurs, les data priment sur divers objets précieux pour 40 % des sondés.


Paradoxalement, seulement 9 % des personnes interrogées ont pris des mesures concrètes pour garantir la protection de leur identité numérique. Les compagnies d’assurances proposent pourtant une large gamme d’offres permettant de protéger les données personnelles des consommateurs (assurance protection numérique, assurance cybercriminalité, etc.).

En plus de l’usurpation d’identité, le progrès du numérique ouvre désormais sur une myriade de nouvelles formes de risques contre lesquels les usagers doivent de se préparer. La crise sanitaire a amplifié l’importance de ce type de protection.

Comme l’a expliqué à la presse Keith Stonell, directeur général EMEA chez Guidewire Software :

Bien que les consommateurs affirment maîtriser leurs assurances, l’intérêt nettement grandissant pour une protection contre le vol d’identité en ligne et la perte d’emploi indique que la pandémie a fait prendre conscience à la population des nouveaux risques auxquels elle est exposée.