Les élèves et les enseignants ont repris le chemin de l’école début septembre, après des vacances placées sous le signe de la prudence. La rentrée 2020 a été spéciale, comme le reste de l’année d’ailleurs. Elle a notamment été marquée par l’application des règles sanitaires édictées par le ministère de l’Éducation, incluant le port du masque et les mesures barrières.

Comme à chaque rentrée, les parents doivent prévoir un budget spécifique pour les fournitures, l'assurance scolaire, etc. Toutefois, les dépenses ont augmenté sensiblement cette année en raison des effets de la crise sur le coût du matériel. Heureusement, des masques de protection ont été distribués gratuitement par de nombreuses collectivités, telles que la Seine-Maritime.

Selon les observateurs, les économies forcées durant le confinement permettent d'atténuer légèrement cette hausse des charges. Cependant, des prix 6,20 % plus chers restent non négligeables pour les ménages. Ces chiffres ont été révélés dans la dernière étude de la CSF (Confédération syndicale des familles) concernant le coût de la rentrée.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Une protection obligatoire selon le cas

Cette année, il est possible que les établissements demandent une attestation spécifique pour l'assurance scolaire des écoliers, des collégiens ou des lycéens. Ce type de contrat comprend notamment une garantie responsabilité civile, couvrant les dommages causés par l'élève. Il protège également ce dernier contre les éventuels dommages subis grâce à la garantie individuelle-accidents corporels.

L'assurance scolaire est facultative pour l'ensemble des activités prévues dans l'emploi du temps de l'établissement. Il s'agit des activités obligatoires. Cette catégorie comprend par exemple les sorties au gymnase, à la piscine, etc. Dans ce cas de figure, les parents ne sont pas obligés de souscrire une couverture dédiée.

Cette protection est, en revanche, obligatoire pour les activités facultatives proposées par l'école ou les communes. Concrètement, la règle concerne les sorties découvertes, les visites de musées, les voyages linguistiques et même la cantine. Elle s'applique également aux activités didactiques, sportives ou culturelles en dehors du temps scolaire, comme les études surveillées, les rencontres sportives…

Des charges en hausse

La hausse des dépenses scolaires depuis la rentrée est directement liée à la pandémie de Covid-19, selon la CSF. En effet, la situation sanitaire actuelle a accordé plus de place au digital dans les écoles. Par ailleurs, les établissements ont tendance à augmenter le nombre de fournitures exigées.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

D'un autre côté, certains parents essaient de faire plaisir aux écoliers, en dépit des circonstances. Tous ces facteurs ont contribué à faire croître le coût de la scolarisation des enfants cette année. Cette hausse a été particulièrement marquée en sixième et en CP, d'après le dernier rapport de la CSF.

Néanmoins, les familles éligibles ont toujours la possibilité de demander des bourses pour les collégiens et les lycéens. Les montants versés s'élèvent à 35, 98 ou 153 euros par trimestre pour les élèves du collège public ou du Cned (Centre national d'enseignement à distance). Pour leur part, les bourses des lycées varient de 441 à 933 euros. La somme sera octroyée en trois versements.