Jeudi 18 mars 2021, le gouvernement a fait le point sur l’évolution de l’épidémie. Il a par la même occasion annoncé les mesures en vigueur dans les prochains jours. En somme, le couvre-feu est maintenu sur le territoire national et 16 départements doivent appliquer le confinement. Une décision qui fait naitre des interrogations, surtout à l’approche des vacances de printemps.

Faut-il dès à présent annuler les vacances de printemps, et faire jouer les modalités de son assurance voyage ? Dans quels départements les voyages de loisirs sont-ils autorisés ? Et dans quels autres les déplacements sont-ils restreints ?

Le gouvernement privilégie désormais les mesures territorialisées. Alors que certaines régions doivent respecter le couvre-feu, d'autres sont soumises au confinement. C'est le cas de l'ensemble des départements de l'Île-de-France et des Hauts-de-France. Sont également concernés les Alpes Maritimes, ainsi que l'Eure et la Seine-Maritime, en Normandie. La décision concerne 16 départements et 21 millions de Français. Pour ces derniers, les vacances semblent compromises.


Air France maintient ses vols

Faut-il donc penser à les annuler ou les reporter ? En effet, les départements confinés le resteront jusqu'au 17 avril 2021. D'ailleurs, trois autres pourront s'y ajouter selon le communiqué du porte-parole du gouvernement le 24 mars dernier. Il s'agit du Rhône, de la Nièvre et de l'Aube.

Au niveau des transporteurs, les mesures prises sont différentes. Approchée par le quotidien Le Figaro, Air France indique qu'il appartient aux autorités d'appliquer les règles énoncées. La compagnie maintient donc ses vols, y compris ceux qui relient des départements confinés. Et ce, sans exiger des documents spécifiques des passagers.

Chez SNCF, la décision prise est d'interdire tous les déplacements à destination ou provenant des zones où le confinement est effectif. C'est ce que rapporte Le Figaro.

Les mesures annoncées autorisent les déplacements à l'intérieur ou entre les zones non-confinées en dehors des heures de couvre-feu. Le gouvernement invite toutefois à les limiter. Ainsi, les habitants peuvent se rendre à la gare ou à l'aéroport, quelle que soit leur destination, en France ou à l'étranger, précise Le Figaro.

Attestation obligatoire dans les départements confinés

Dans le cas d'un voyage dans les zones confinées, les mesures précédentes permettaient uniquement le transit en train ou en voiture. Les choses ont changé avec la nouvelle attestation. Dorénavant, un habitant venant d'une zone qui n'est pas soumise au confinement peut traverser une autre région où il s'impose en train ou en avion. En revanche, les déplacements en voiture doivent être liés à l'un des motifs mis en avant par l'attestation.


Pour rappel, les habitants des départements qui ne sont pas concernés par le confinement peuvent sortir de 6 heures à 19 heures, sans aucune limitation de distance. Au-delà de 19 heures, il faut un motif valable et présenter l'attestation.

La situation est tout autre dans les départements en confinement. L'attestation prévoit 12 motifs de sortie. Parmi eux, quatre autorisent les déplacements dans le même département. Six autres permettent un déplacement sans aucune distance à respecter. Ils donnent la possibilité de se rendre dans une autre région, mais uniquement pour des raisons professionnelles ou des motifs impérieux (un proche malade par exemple ou un enterrement). Les sorties pour prendre l'air sont limitées à 10 kilomètres autour de sa maison.