Les autorités ont instauré des mesures de confinement et de distanciation sociale afin de freiner l’épidémie de Covid-19. Pour compenser le manque de contact humain, 62 % des Français tendent à passer plus de temps sur leur portable. Ce phénomène a été constaté par l’IFOP, dans une étude menée récemment pour la marque chinoise Oppo.

En raison de leur polyvalence, les smartphones contribuent au développement de l'assurance téléphone dans l'Hexagone. Ces appareils peuvent notamment être utilisés pour travailler, étudier, se divertir, faire des achats en ligne, etc. Ils sont ainsi devenus incontournables au quotidien et encore plus en cette période de confinement, comme le confirme une récente enquête IFOP.

D'après cette étude, 45 % des Français affirment rester connectés plus de trois heures par jour. Cette durée d'utilisation dépasse de loin le temps passé habituellement sur leur mobile. Par ailleurs, le temps de connexion est souvent plus important chez les Milléniaux. 75 % d'entre eux sont en effet plus connectés depuis le début du confinement.

Une occasion de revenir sur les besoins des utilisateurs de smartphone

Les télétravailleurs se sont multipliés depuis la mise en place des mesures de confinement. Les applications de visioconférence telles que Skype ou Zoom sont ainsi plus sollicitées que d'habitude.

Toutefois, seuls 20 % des utilisateurs s'en servent effectivement pour des réunions professionnelles. 44 % des répondants au sondage IFOP admettent les utiliser à des fins personnelles. Néanmoins, comme le notent les auteurs de l'étude :

Peu importe son usage, le smartphone devient un colocataire à part entière durant le confinement. Compagnon idéal en cette période, le smartphone est aussi une fenêtre vers le monde extérieur qui permet de maintenir une vie sociale et professionnelle.

Le fabricant de smartphones Oppo a décidé de profiter de cette période pour analyser les attentes des consommateurs français par rapport à leur smartphone. Les résultats de l'enquête qu'il a commandée révèlent que 47 % des sondés recherchent avant tout une autonomie plus importante, pour gagner en mobilité et pouvoir utiliser les applications plus longtemps.

Par ailleurs, 32 % des personnes interrogées ont indiqué leur besoin de disposer de l'option charge rapide. En outre, 38 % des participants sont particulièrement regardants concernant la sécurité et la protection des données personnelles.

Une période propice aux découvertes

L'usage intensif des smartphones durant le confinement s'explique notamment par l'envie de garder le contact avec les collègues et les proches et de rester connecté avec le reste du monde.

Ainsi, 59 % des sondés se servent surtout de leur smartphone pour utiliser des applications de messagerie de type Messenger ou encore WhatsApp. 58 % d'entre eux l'utilisent aussi pour consulter ou rédiger des mails. Enfin, 56 % le mettent à profit pour naviguer sur la toile et échanger sur les réseaux sociaux. Comme le note l'IFOP :

Le smartphone fait donc partie des outils qui permettent aux Français de rester connectés les uns des autres.

Depuis la mise en place du confinement en France, les utilisateurs de smartphone s'appliquent à installer de nouvelles applications sur leur appareil. Dans le détail :

  •  40 % des personnes interrogées ont téléchargé de nouveaux jeux pour leur téléphone. 
  •  28 % des sondés se sont inscrits sur de nouveaux réseaux sociaux. 
  •  24 % des répondants ont testé des applications dédiées aux sports.