Face à la forte progression du Covid-19 en France, les dirigeants ont instauré un certain nombre de mesures. Désormais, les passagers arrivant depuis quelques pays spécifiques doivent présenter un test de moins de 24 heures à leur entrée dans l’Hexagone. Par ailleurs, la liste des pays dits « rouges » a reçu de nouvelles inscriptions.

À cause du taux de contagion du variant Delta, les infections au SARS-CoV-2 se multiplient rapidement. Les données de Santé publique France montrent qu'au 16 juillet dernier, elles franchissaient à nouveau le cap des 10 000 nouveaux cas. Pourtant, les admissions en établissement hospitalier continuaient de décroitre.

Face à la conjoncture sanitaire, le gouvernement a apporté quelques modifications concernant le schéma vaccinal . Le Premier ministre Jean Castex souligne que dorénavant, celui-ci est jugé complet 7 jours après administration d'une seconde dose. Pour les individus ayant déjà attrapé le coronavirus, une seule injection suffit dans ce cadre. Pour information, il fallait auparavant attendre 14 jours pour être considéré comme entièrement immunisé.


Test Covid-19 de moins de 24 heures

Pour la solution monodose fabriquée par Johnson & Johnson (Janssen) , les autorités appliquent, en revanche, une condition différente. Le schéma reste complet après l'inoculation et un intervalle de 28 jours . Autre changement quant à la campagne de vaccination, le pass sanitaire intègre désormais le sérum Covishield . L'Exécutif a annoncé la nouvelle à travers un communiqué du 17 juillet 2021. Ce dernier affirme que le produit est dorénavant reconnu par le dispositif. Celui-ci comporte les mêmes composants et a été créé suivant les mêmes méthodes que ceux du Vaxzevria (AstraZeneca) , précisait-il.

Par ailleurs, Matignon a également mis en place certaines mesures par rapport à l'entrée aux frontières françaises. Désormais, les passagers en provenance de pays ciblés devront présenter un test au SARS-CoV-2 de moins de 24 heures à l'aéroport . Avant le départ, il est aussi conseillé de souscrire une assurance voyage pour prévenir d'éventuels risques pendant le séjour.

Cette mesure s'applique pour :

  • Les Pays-Bas ;
  • La Grèce ;
  • Le Chypre ;
  • Le Portugal ;
  • L'Espagne ;
  • Le Royaume-Uni.

Élargissement de la liste des pays à risque

Avant l'adoption de la décision, le délai auquel les voyageurs étaient soumis était fixé à :

  • 72 heures pour ceux arrivant de la Grèce, des Pays-Bas, de Chypre, du Portugal et de l'Espagne ;
  • 48 heures pour ceux venant de la Grande-Bretagne.

La nouvelle règle a commencé à être appliquée le 18 juillet dernier, à minuit. En outre, le gouvernement a ajouté de nouveaux pays à la « liste rouge », à savoir :

  • L'Indonésie ;
  • Le Cuba ;
  • Le Mozambique ;
  • La Tunisie.

Par ailleurs, Matignon annonce :

[…] parce que les vaccins sont efficaces contre le virus, et notamment son variant Delta, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d'un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l'Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance.

Si en France, le pass sanitaire s'obtient 7 jours après la deuxième injection, cette durée reste de 14 jours pour les voyages en Union européenne.