Suite à l’annonce du ministre de l’Éducation nationale le 19 mars dernier, les enfants pourront à nouveau faire du sport à la piscine ou en gymnase. Pour cause, l’école ne constitue pas un lieu de contamination. Un constat confirmé par les résultats des tests salivaires réalisés depuis le mois de février au sein des établissements.

Le 19 mars dernier, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a fait une déclaration qui ravit les écoliers. Lors de son interview sur BFMTV et RMC, il a en effet annoncé la reprise des activités physiques d'intérieur en milieu scolaire. Pour rappel, elles avaient été suspendues depuis la mi-janvier en raison de la situation sanitaire.

La nouvelle concerne toutes les classes, de l'école élémentaire (CP à CM2) à la secondaire (sixième à la terminale). Le temps peut-être pour les parents de souscrire une assurance scolaire. Bien que facultative, celle-ci couvre les éventuels dommages causés par l'enfant pendant ces activités.

Une contamination au Covid beaucoup plus importante en famille

Parmi les raisons de cette décision, le ministre estime que les établissements scolaires ne constituent nullement un lieu de contamination. D'après lui :

Les enfants qui sont contaminés, la plupart du temps quand on remonte la chaîne de contamination, c'est pas du tout à l'école qu'ils se sont contaminés, ils se sont contaminés en famille.

Par ailleurs, il assure que comparés au reste de la société, les élèves s'avèrent très rigoureux dans le respect des gestes barrières. D'autant plus que le protocole sanitaire mis en place dans les écoles se révèle beaucoup plus strict.


Les observations se basent sur la campagne de tests salivaires menée depuis le mois de février dernier. Jean-Michel Blanquer relève que sur tous les dépistages réalisés, le taux de positivité présente un niveau très faible (0,5 %). À ce propos, les données du ministère de l'Éducation nationale dévoilent qu'au cours de la semaine 10 (8-14 mars), 91?000 analyses ont été effectuées.

Réouverture des piscines et des gymnases

Compte tenu de ces données, le gouvernement a décidé d'assouplir les mesures en place en milieu scolaire. Dès lors, la réouverture des gymnases et des piscines a été annoncée. À noter que depuis le 15 janvier, seules quelques catégories de personnes ont pu accéder aux bassins. Il s'agit des publics considérés comme prioritaires, à l'instar des éducateurs, des athlètes professionnels, etc. Selon les termes du ministre de l'Éducation nationale :

[…] Nous permettons l'éducation physique en temps scolaire, en milieu fermé, dès lors que le protocole élaboré au premier trimestre est appliqué […].

Cela devrait compenser les problèmes liés à la sédentarité constatés chez les élèves, comme le souligne le ministre. Il ajoute à ce propos :

Les enfants restent notre priorité […].

Concernant les activités extérieures, elles sont possibles, excepté pour les sports de contact. De même, les rencontres inter-établissements sont également interdites. Par rapport au respect du protocole sanitaire, le port du masque demeure obligatoire sauf durant l'éducation physique en plein air.