Une étude menée par un professionnel du secteur et basée sur les statistiques fournies par le Système national d’observation de la sécurité en montagne s’est intéressée à l’évolution du nombre d’accidents de ski pendant la saison 2021/2022. Les résultats montrent une hausse de +4 % du nombre de skieurs victimes d’accidents par rapport à la saison 2018/2019, ce qui a pour conséquence d’augmenter la facture des assureurs.

Une hausse de +4 % des accidents de ski en quatre ans

Une augmentation de +2,7 % des coûts pour les assureurs

Les derniers chiffres sur l'accidentalité de la pratique du ski font état d'une hausse de près de +4 % des accidents au cours des quatre dernières années. Cela se traduit par 45 985 skieurs blessés nécessitant 49 622 interventions des services de secours.

Ces dernières ont augmenté de +12 % et sont plus nombreuses que les statistiques de victimes en raison de certains accidents non officiellement déclarés.

La progression du nombre d'accidents a une incidence directe sur le coût pour les assureurs. Si la majeure partie des soins est prise en charge par la Sécurité sociale, certains frais sont quand même supportés par les blessés.


Ainsi, les hospitalisations et soins médicaux liés aux accidents de ski ont coûté 7,5 millions d'euros aux assureurs français, soit un bond de +2,7 % en quatre ans.

En l'absence d'assurance sport couvrant les accidents liés à la pratique de cette discipline, la facture peut vite exploser.

Nécessaire pour 2,8 % des accidents de ski, l'héliportage est l'option la plus chère avec un frais de 820 euros. Il est suivi par l'aide des secouristes (38 % des accidents) qui coûte 340 euros en moyenne ainsi que le recours à une remontée mécanique lors d'accidents hors-piste avec un tarif horaire de 342 euros et l'ambulance (272 euros par intervention).

Quelles assurances souscrire pour les adeptes de ski ?

Pour partir skier l'esprit tranquille, les vacanciers ont le choix entre trois types de couvertures :

  • l'assurance neige qui prend en charge les imprévus plus ou moins graves lors de la pratique de ski ;
  • l'assurance maladie qui rembourse jusqu'à 70 % voire 80 % des soins médicaux ainsi que les mutuelles santé qui prennent en charge le reste ;
  • l'assurance multirisque habitation et la carte bancaire.
A retenir
  • L'augmentation de +4 % des accidents de ski en quatre ans a occasionné 7,5 millions d'euros d'indemnisation pour les compagnies d'assurance françaises (+2,7 %).
  • Trois dispositifs de couverture sont accessibles aux skieurs qui souhaitent pratiquer leur activité en toute tranquillité.