Petite devinette : dans quel domaine Le Havre devance-t-il New York et Dubaï ? Mieux encore : dans quel classement la principale cité normande arbore fièrement le titre de numéro 1 mondial ? La réponse ne viendrait pas facilement à l’esprit, à savoir l’utilisation de la trottinette électrique. Pourquoi un tel engouement de la part des Havrais pour ce moyen de locomotion individuel ?

Une ville spécialement taillée pour les EPDM

La lutte contre le réchauffement climatique bat son plein et les alternatives à la voiture thermiques se multiplient.

Nombreuses sont les grandes agglomérations à avoir adopté la solution de la trottinette électrique en libre-service. Mais au Havre, elle prend encore une autre dimension.

En effet, la porte Océane est en passe de devenir la capitale mondiale de cet EPDM, c'est-à-dire la cité où cette solution de mobilité est la plus utilisée.

D'après les chiffres officiels, une trottinette en libre-service peut être sollicitée jusqu'à 13 fois par jour.

Au niveau des infrastructures adaptées, la ville n'a pas eu beaucoup d'aménagements à faire puisqu'elle disposait déjà de près de 180 km de pistes cyclables. Il ne restait plus alors qu'à ériger 238 aires de stationnement.

En plus du libre-service, les habitants du Havre sont également enclins à souscrire une assurance trottinette électrique pour sécuriser l'usage de cet EPDM. Celui-ci étant moins cher à l'achat qu'une voiture ou une moto et plus pratique pour les différents trajets du quotidien qui sont, dans la majorité des cas, de courtes distances.

Des coûts à surveiller

De prime abord, la trottinette électrique semble le moyen de transport le plus économique. Il n'est pas étonnant que les utilisateurs de tout âge l'aient adopté.

Mais en se penchant un peu plus en profondeur sur les tarifs, la facture peut être salée pour ceux qui roulent le plus.

Il faut savoir que pour louer une trottinette, l'usager doit débourser un euro et 18 centimes par minute d'utilisation .

Pour arrêter le compteur, il doit prendre une photo de l'engin remis à sa borne de stationnement via l'application mobile dédiée à cet effet.

Des « réfractaires » à convaincre

Grâce à ces trottinettes, Le Havre est en train d'acquérir une renommée mondiale puisqu' elle devance des villes comme New York et Dubaï sur le classement des plus grands utilisateurs.

Mais le véhicule à deux roues ne fait pas encore l'unanimité au sein même des habitants de la cité. Ses détracteurs mettent en avant sa dangerosité conjuguée au comportement irresponsable de certains.

Les responsables de la ville doivent ainsi améliorer les mesures de sécurité relatives à la protection des utilisateurs de trottinette et les autres usagers de la voie publique.