Ces deux dernières années, Hong Kong a mis en place une des mesures les plus strictes pour tenter de freiner la propagation du Covid. Mais récemment, les autorités de la ville ont décidé de les adoucir d’un cran. C’est une décision qui devra un peu ravir les voyageurs d’affaires.

Il convient de rappeler que la ville de Hong Kong bénéficie d'une position stratégique dans le domaine du transport et de la logistique. Compte tenu de l'importance de la circulation, le risque de propagation du Covid y était particulièrement élevé durant les temps forts de la crise sanitaire.

En outre, même si les autorités locales ont décidé d'alléger les mesures en vigueur, elles se conforment toujours aux normes chinoises. Soulignons en effet qu'au programme, elles prévoient effectivement une réduction de la durée de la quarantaine, au cours de laquelle un code couleur sera utilisé pour identifier l'état des voyageurs dépistés.

La méthode de suivi des nouveaux arrivants

Du moment qu'ils se sont conformés à toutes leurs obligations, comme la souscription à une assurance voyage, Hong Kong est en mesure d'accueillir sur son sol les visiteurs étrangers. La ville impose que ces derniers se soumettent à une mesure de quarantaine obligatoire dans un des trois hôtels prévus à cet effet. Toutefois, si sa durée était d'une semaine, à partir du 12 août 2022, elle sera réduite à trois jours.

Cette quarantaine permettra aux responsables locaux de vérifier si ces voyageurs montrent des signes de contamination au Covid. À l'issue de ce délai, ils pourront quitter les hôtels. Pendant quatre jours, ils devront par ailleurs procéder à une autosurveillance. Les autorités ont également mis en place un système de code QR sanitaire. Concrètement, ce système correspond à l'attribution d'un code de couleur différent selon l'état de santé du voyageur. En effet, une personne qui présente des signes d'infection recevra un code rouge et sera placée à l'isolement. De cette manière, de nombreux risques de propagation pourront être contrôlés.

En revanche, si à l'issue de la quarantaine de trois nuits, l'individu ne présente aucune trace d'infection, un code jaune lui sera remis. Cependant, il ne pourra pas accéder à des lieux publics tels que les cinémas, les bars ou les restaurants pendant quatre jours, soit le temps que dure l'autosurveillance. Ces nouvelles mesures semblent être encore trop contraignantes pour attirer les éventuels touristes, mais elles peuvent contribuer à faciliter le déplacement des voyageurs d'affaires.


Un assouplissement de la stratégie zéro Covid

À l'instar du reste de la Chine, l'économie hongkongaise a été sérieusement mise à mal par les restrictions dues à la crise sanitaire. C'est pour tenter de museler la propagation du virus que les autorités locales se sont alignées dans la stratégie du zéro Covid :

  • Des mesures de placement en quarantaine d'une semaine ;
  • Plusieurs dépistages pour tous les voyageurs venant de l'étranger.

Elle a cependant des répercussions sur la vitalité économique de ce carrefour asiatique.

Les acteurs économiques se sont montrés défavorables à la poursuite des mesures précitées qui paralysent les voyages d'affaires. Pour Hong Kong, l'allègement de ces dernières constitue une étape de la marche vers une ouverture sur l'extérieur.