Le tourisme a représenté 12,4 % du PIB de l’Espagne en 2019. Ce pourcentage est ensuite tombé à 4,9 % en 2020 suite à la pandémie. Selon les hôteliers du littoral méditerranéen, la situation risque de s’empirer cet été. La raison ? Le gouvernement britannique recommande à ses ressortissants de ne pas se rendre en Espagne pour les vacances estivales et impose une quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de ce pays. De quoi rebuter bon nombre de touristes britanniques qui annulent leurs réservations en cascade.

Une baisse importante de la fréquentation britannique

Les Britanniques représentent près de 40 % des touristes de la station balnéaire de Benidorm . Sur la plage du Levant, leur destination favorite, tout a déjà été mis en place pour les accueillir avec la délimitation les espaces entre les transats pour faire respecter les distanciations préconisées.

En attendant l'annonce officielle de Londres sur la levée de la quarantaine au retour, les fish and ships et les pubs n'osent pas encore rouvrir leurs portes.

À noter que pour ceux qui prévoient de voyager en Espagne, il est conseillé de souscrire une assurance voyage pour bénéficier d'un remboursement des frais éventuels, comme les frais médicaux, d'annulation de voyage, de rapatriement…


30 % des hôtels sont restés fermés

Même si les premiers flots de touristes européens ont débarqué et que les clients locaux sont de plus en plus nombreux à s'y rendre pour de courts séjours, ceci reste insuffisant pour redynamiser le tourisme de la station. Benidorm compte en effet 141 hôtels, soit 35 000 lits.

Jusqu'à maintenant, le tiers des établissements n'ont pas encore rouvert leurs portes. Quant aux autres, ils peinent à atteindre un taux d'occupation de 50 % .

Diversifier l'offre

Selon José Luis Zoreda, vice-président du lobby touristique espagnol,

Il n'y a pas lieu de s'attarder sur le nombre de touristes britanniques qui vont venir cet été. Le plus important, c'est ce qu'ils vont laisser ainsi que leur impact sur la croissance économique locale.

Il rajoute également qu'

Il faut penser à attirer une clientèle plus exigeante et plus aisée en améliorant et en diversifiant l'offre.

Enfin, il souligne que

Le littoral méditerranéen qui reflète au mieux le concept “sol y playa” ou soleil et plage, né dans les années 60, reste l'un des axes principaux de l'offre.