En mars dernier, une baisse de 72 % a été observée sur le marché de la voiture neuve dans l’Hexagone. Tous les fabricants, qu’ils soient français ou non, subissent les conséquences de la crise sanitaire. Toutefois, les constructeurs de véhicules équipés de batterie électrique s’en sortent mieux, à en croire la croissance de leurs ventes.

Du fait de la pandémie de Covid-19, l'économie tourne au ralenti. L'industrie automobile, par exemple, fait face à la fermeture de nombreux sites de production. Par conséquent, le lancement de nouveaux modèles a dû être reporté. En attendant la réouverture des concessions, les consommateurs peuvent consulter un comparateur assurance auto en ligne pour leur future acquisition.

En mars dernier, le nombre de voitures mises en circulation en France s'est établi à 62 668 unités, contre 225 218 sur la même période en 2019. En tout cas, les ventes de véhicules propres sur les trois premiers mois 2020 ont augmenté. Celles des hybrides rechargeables se sont notamment accrues de 143 %.

Les acheteurs de modèles électriques ont voulu profiter du bonus écologique de 2019

Les consommateurs français avaient jusqu'au mois de mars dernier pour s'acheter une voiture électrique avant que le montant du bonus ne soit revu à la baisse. Ainsi, avant le 31 mars dernier, les commandes et les livraisons de véhicules propres se sont enchaînées pour tirer profit de la réglementation de 2019. Telle est la raison de l'engouement observé au cours de ces derniers mois pour les modèles à faibles émissions.


Alors que les DS 7 Crossback E-Tense sont les plus demandées sur le marché des hybrides, Tesla occupe la première place sur le marché des électriques. Avec 1 744 voitures immatriculées, le groupe Renault vient en seconde position, grâce au déploiement de ses ZOE. La troisième place revient aux Peugeot e-208, sachant que ses ventes se sont établies à 756 unités en mars dernier.

Des pertes contenues grâce au dynamisme du constructeur Tesla

Depuis que l'année a commencé, 25 914 véhicules zéro émission neufs ont été écoulés sur le marché. En dressant un bilan du premier trimestre, il en résulte un accroissement des immatriculations par rapport aux chiffres de 2019. Il est de l'ordre de 145 %, soit à peu près la même performance que celle du marché des hybrides rechargeables.

En considérant uniquement le mois de mars 2020, il apparaît que les ventes de voitures électriques ont été portées à plus de 5 000 exemplaires. Ce chiffre est inférieur à celui enregistré en janvier et en février derniers (plus de 9 000 immatriculations pour chaque mois).

Cela dit, les pertes ont été maîtrisées. Tesla a contribué à la performance du secteur, avec des ventes en progression de 26,4 % en mars. Cette hausse se justifie par la stratégie adoptée par l'industriel américain. Les livraisons ont été réalisées sans intervention humaine, afin de garantir la sécurité des acquéreurs.