La Principauté a décidé de desserrer la vis concernant les mesures prises contre la propagation du covid-19. Depuis le 19 avril dernier, les restaurants ont été autorisés à accueillir du public, mais dans le strict respect des gestes barrières. Le couvre-feu a été repoussé d’une heure. Le possible retour des spectateurs au Grand Prix de Formule 1 n’a pas encore été tranché.

Les restaurants autorisés à recevoir du public

À Monaco, le taux d'incidence du coronavirus est descendu à 80 pour 100 000. Compte tenu de cette évolution favorable, le ministre d'État Pierre Dartout a annoncé l'allègement des mesures anti-covid-19 lors d'une conférence de presse. Cette décision prend en compte la situation sanitaire dans la Principauté, mais aussi en France. Ces nouvelles dispositions sont applicables jusqu'au 2 mai prochain.

La réouverture des restaurants s'accompagne cependant de modalités bien définies. Le soir, seuls les Monégasques, les clients des hôtels et les personnes en séjour y ont accès. Ils peuvent rester jusqu'à 21 h 30 et rentrer chez eux au plus tard à 22 heures munis d'une attestation du restaurateur. Quant aux Français et frontaliers, ils peuvent se rendre dans les restaurants uniquement à midi.


À noter que la souscription à une assurance voyage peut se révéler fort utile si vous projetez de vous rendre dans la Principauté. En effet, cette couverture vous permet de vous faire rembourser les frais médicaux en cas de maladie ou d'accident survenu pendant votre séjour.

Public incertain au Grand Prix de Formule 1

L'annulation du Grand Prix de Formule 1 l'année dernière a été un coup dur pour Monaco et a généré un manque à gagner d'environ 100 millions d'euros.

Pour cette année, le gouvernement prévoit de maintenir les trois courses automobiles : le Grand Prix historique du 23 au 25 avril, le e-Prix le 8 mai et le Grand Prix de F1 du 20 au 23 mai.

Pour la première course, le service de restauration continu du matin jusqu'à 21 h 30 est assuré, tandis que les essais du vendredi se feront à huis clos. Seuls les résidents et les salariés pourront assister à la course samedi et dimanche.

Quant au Grand Prix de Formule 1, l'hypothèse d'un retour des spectateurs dans les gradins ou sur les terrasses et balcons fait son chemin, mais rien n'a encore été décidé.

D'après l'hebdomadaire Monaco Hebdo, le huit clos ne serait pas à l'ordre du jour et les autorités semblent se pencher pour un public à 30 % ou 50 %. En tout cas, de nombreux scénarios sont à l'étude.