La crise du Covid-19 a compromis l’année scolaire 2019-2020. Étant donné que le risque qu’une seconde vague épidémique survienne n’a pas été écarté, le ministère de l’Éducation nationale a imaginé trois scénarios pour la rentrée en septembre prochain. Le premier, qui implique un retour à la normale, sera privilégié. Néanmoins, les mesures de protection essentielles contre le virus seront maintenues.

Les écoles, tout comme les collèges et les lycées, doivent se préparer à accueillir les élèves pour septembre prochain, bien que le coronavirus soit toujours actif en France. En effet, le scénario du 100 % présentiel est préconisé par l'Éducation nationale. De ce fait, chaque établissement devra maintenir les mesures appliquées lors de la reprise des cours en juin dernier. En font notamment partie la distanciation sociale, le lavage régulier des mains, le port du masque et la désinfection des locaux.

Dans ce contexte, les professionnels distribuant des contrats d'assurance scolaire élargiront-ils les garanties pour prendre en charge les élèves au cas où ils contracteraient la maladie à l'école ?

Comment les cours se dérouleront-ils en cas de fermeture des établissements scolaires ?

Si la situation sanitaire se dégrade au point que les écoles doivent être fermées, l'Éducation nationale stipule que tous les cours seront suivis à distance. Le ministère a d'ailleurs élaboré des fiches pratiques indiquant les ressources auxquelles les enseignants pourront accéder au cas où ce scénario se produirait. Il ajoute que les professeurs devront faire en sorte de préserver les liens avec les élèves et d'assurer la cohérence de l'enseignement dispensé à tous les niveaux.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

9.90€/an par enfant*Prise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
*Voir les conditions de l'offre sur le site du partenaire
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Ces précautions sont essentielles, car le confinement a déjà creusé les inégalités et incité 4 % des élèves à déserter l'école. Dans la pratique, les encadrants devront contacter les élèves au moins une fois dans la semaine, tandis qu'une aide sera fournie aux parents pour leur permettre de suivre le travail de leurs enfants.

Le SNUipp-FSU regrette que ces recommandations n'aient été émises que tardivement. Selon sa secrétaire générale adjointe, Guislaine David :

Si l'on veut pouvoir se préparer pour s'adapter sereinement […], il nous faut plus de temps.

Le syndicat suggère ainsi de décaler la rentrée de plusieurs jours.

Un système hybride qui implique des cours sur place et à distance

Un autre scénario envisagé par l'Éducation nationale consiste à suivre une partie des cours à l'école et une autre à domicile. Déjà mise en application après la levée du confinement, cette solution demeurera difficile à gérer, comme l'indique la secrétaire générale adjointe du SNES-FSU, Sophie Venetitay :

[…] même si le plan ouvre des pistes, beaucoup d'interrogations subsistent quant à la possible réalisation par les établissements.

Cette interlocutrice fait référence au plan établi par le ministère pour assurer la continuité de l'enseignement si le virus devient plus actif d'ici la rentrée. Il recommande entre autres :

  • La réactivation de « Ma classe à la maison », une plateforme lancée par le CNED en mars dernier.
  • La diffusion des cours via le magazine éducatif « La Maison Lumni », qui passe sur France Télévisions tous les jours.
  • L'octroi de fonds sociaux et la distribution de matériel aux élèves en situation de déconnexion numérique.

Ce plan n'a pas vocation à imposer un cadre rigide, mais à fournir des conseils et à proposer de bonnes pratiques visant à inspirer les directeurs d'établissement, enseignants, inspecteurs, etc.