Dans l’idée de rendre accessible la mobilité électrique au plus grand nombre, Motto a procédé à un tour de table qui lui a permis de récolter 4 millions d’euros. La somme est destinée à assurer sa croissance et son expansion internationale. La start-up française s’est fixé pour challenge de lancer une offre d’abonnement au vélo. Pour se démarquer sur le marché très concurrentiel de la location de bicyclettes, elle mise sur un nouveau service de mobilité de qualité, abordable et sans engagement.

Un abonnement mensuel de 75 euros

Fondé par Driss Ibenmansour, ex-Operations Manager chez Uber et ex-DG France de Bird, Motto va mettre en location des vélos électriques qui seront disponibles dès le début du mois d'avril dans la capitale.

En partant du constat que les consommateurs privilégient de plus en plus l'usage au détriment de la possession, la jeune pousse a développé une offre d'abonnement complète et à prix modéré qui répond aux attentes des cyclistes.

L'idée est de démocratiser le vélo en supprimant les freins à son utilisation qui sont généralement le prix élevé à l'achat (environ 2 000 euros), l'assurance, l'entretien, la maintenance et le risque de vol.

Avec la formule d'abonnement de Motto à 75 euros par mois, le souscripteur aura droit à un vélo fiable connecté ainsi qu'un service de conciergerie et de maintenance accessible 24/7.

À noter que tout utilisateur de bicyclette dans ses déplacements quotidiens ou pour ses loisirs doit souscrire une assurance vélo adaptée.


Des vélos adaptés aux besoins de tous

Le service de mobilité proposé a fait l'objet de plusieurs mois de tests qui se sont révélés concluants. Pour pouvoir fournir des vélos de qualité, elle a collaboré avec un ingénieur français installé à Amsterdam.

Le numéro un de Motto précise que l'objectif est de proposer un engin pratique et facile à réparer en cas de soucis. L'usager a le choix entre deux modèles : celui avec un cadre ouvert ou celui avec un cadre haut.

Avec cette offre de mobilité partagée flexible, la société compte bien séduire les Parisiens souhaitant expérimenter un nouveau mode de déplacement, utiliser le vélo pour leurs trajets du quotidien ou pédaler uniquement pendant les beaux jours.

De plus, l'abonnement peut être résilié à tout moment. Motto ambitionne aussi de se déployer hors de la capitale.