Les fabricants automobiles anticipent-ils la baisse de ventes de voitures dédiées à un usage individuel en zone urbaine ? Plusieurs d’entre eux veulent fournir des solutions de micro-mobilité en déployant des trottinettes électriques en free floating. Ces acteurs commenceront par desservir les Parisiens, la capitale étant l’un des marchés les plus importants, s’agissant ce moyen de déplacement.

Parcourir de courtes distances en ville, notamment le dernier kilomètre, une fois équipé d'une assurance trottinette électrique. Tel est l'intérêt du nouveau moyen de transport sur lequel ont misé quelques géants de l'automobile.

C'est le cas de BMW qui s'est associé avec Daimler pour l'exploitation de plusieurs centaines de véhicules à Paris depuis 2019. La marque qu'ils ont créée, baptisée Hive, n'a pas pu concurrencer les pionniers du secteur, Lime et Bird.

Malgré cela, les constructeurs allemands viennent d'annoncer leur retour dans la capitale. En effet, le marché mondial de la voiture est en berne, car les citadins plébiscitent de plus en plus les services d'autopartage.

Qui remportera l'appel d'offres organisé par la municipalité de Paris ?

La ville de Paris recherche trois prestataires pouvant mettre à disposition des trottinettes électriques. Pour ce faire, elle a procédé à un appel d'offres auquel Free Now a répondu. Cette joint-venture formée par BMW et Daimler espère rapidement se procurer une licence.


Parmi les autres industriels de l'automobile intéressés compte Ford. Le constructeur a d'ailleurs racheté en novembre 2018 la jeune pousse Spin. C'est de cette manière que le groupe, déjà présent dans 60 villes américaines, entend s'introduire légalement sur le marché français de la micro-mobilité.

Il reste à savoir quel trio gagnera le contrat proposé par la municipalité. La réponse sera donnée au mois de juin prochain. En tout cas, les candidats ne manquent pas. Outre Uber, les start-up Cityscoot et Lyft font partie de la liste des postulants. Tier et Dott ne sont pas en reste.

Faire ses débuts en France en matière de micro-mobilité

Si Free Now obtient le marché, elle espère gagner en visibilité grâce à l'application de Kapten, une plateforme destinée à la réservation de VTC. C'est ce que déclare le directeur des opérations de la coentreprise, Jonas Gumny. L'outil est aussi censé procurer une certaine praticité à l'utilisateur.

Par ailleurs, les trottinettes proposées par Free Now sont désormais équipées des batteries amovibles fournies par Okai, qui s'imposent actuellement comme la norme. Grâce à cette technologie, la marque diminue ses charges opérationnelles. En parallèle, elle réduit son empreinte écologique.

Jonas Gumny note un autre point fort de la joint-venture fondée par les deux fabricants de voitures allemands :

Nous avons des actionnaires puissants et nous sommes là pour le long terme. Cela fait une grande différence par rapport aux entreprises concurrentes qui multiplient les levées de fonds.