Les modèles de véhicules équipés de batterie électrique disponibles sur le marché se diversifient. Quelques marques françaises ont présenté leur nouvelle voiture, malgré l’annulation du salon de Genève du fait de la crise sanitaire mondiale. L’évènement devait avoir lieu le 2 mars dernier. À quels progrès les consommateurs doivent-ils s’attendre ?

Les voitures électriques commercialisées en 2019 ne représentent même pas 2 % de la flotte hexagonale. D'après une étude publiée le 26 janvier dernier par Harris Interactive, seuls 33 % des sondés projettent d'acquérir un véhicule électrique cette année. L'enquête révèle aussi que certains répondants trouvent que ce type de modèle coûte cher. D'autres sont loin d'être rassurés par sa capacité à parcourir de longues distances.

Par ailleurs, les voitures électriques sont connues pour être particulièrement silencieuses. Renault a développé une solution pour éviter les risques d'accident liés à cette discrétion. La souscription d'une couverture tous risques en passant par une comparaison assurance reste tout de même recommandée.

Une autre voiture électrique de Renault munie d'un avertisseur sonore

Les adeptes de la marque Renault pourront acheter une Twingo dans sa version entièrement électrique. Le moteur de la voiture, qui affichera une puissance de 82 chevaux, sera conçu sur le site de Cléon, dans le nord de la France. L'assemblage, en revanche, sera effectué en Slovénie. En étant complètement chargée, la Twingo ZE pourra rouler jusqu'à 250 kilomètres, avec une vitesse de 135 kilomètres par heure.


Comme la Renault Zoe, la Twingo électrique embarquera l'avertisseur appelé « ZE Voice ». De cette manière, l'automobile pourra envoyer des messages sonores aux passants. Le dispositif est censé être utilisé à partir d'une vitesse de 30 kilomètres par heure.

La Commission européenne a mené plusieurs travaux qui révèlent l'importance de la mise en place de systèmes d'avertissement acoustique du véhicule (AVAS) dans la limitation des risques d'accident. En même temps, l'installation de ces dispositifs doit être harmonisée. Ainsi, la réglementation y afférente s'appliquera pour toutes les automobiles propres à compter de l'an prochain.

Dacia conçoit un modèle électrique à bas prix destiné au marché français

Pour ses 15 ans d'existence sur le marché français, Dacia compte lancer la citadine électrique la plus abordable. Le prix ne devra pas dépasser les 15 000 euros. Généralement, les modèles équipés de batterie électrique coûtent 15 à 25 % plus cher que les voitures à moteur thermique. C'est ce que souligne l'enquête menée par Harris Interactive.

La voiture électrique du constructeur roumain s'inspire de la City K-ZE de Renault qui est commercialisée en Chine depuis l'année dernière. Le tarif de ce petit SUV électrique n'excède pas 8 100 euros, ce qui correspond à la valeur d'un scooter. Doté d'un moteur de 45 chevaux, il dispose d'une autonomie de 250 kilomètres. Quant à sa vitesse de pointe, elle s'élève à 105 kilomètres par heure.