Les offres d’assurance pour enfants scolarisés évoluent

Les compagnies d’assurance recommandent aux parents de souscrire une assurance scolaire pour leurs enfants, que les activités soient facultatives ou obligatoires. Tous les ans, environ 12,6 millions d’enfants doivent être couverts. Ainsi, ils sont pris en charge en cas d’accident ou d’agression durant le trajet école-maison.

Ce marché représente un enjeu de taille pour les professionnels, notamment avec la hausse des cas de cyberharcèlement. D’ailleurs, certaines mutuelles se spécialisent dans le domaine, sachant que l’assurance scolaire représente 1 % à 2 % du budget des familles.

C’est ce qu’affirme Philippe Bénet, qui préside la Mutuelle Assurance de l’Éducation (MAE) qui assure 20 % de l’ensemble des élèves.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfant*Prise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de casse
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule

Les assureurs enrichissent progressivement leurs offres

Face à la recrudescence des cas de cyberharcèlement, certains assureurs comme MMA ont décidé d’inclure le soutien aux victimes dans leur offre d’assurance scolaire.

En se référant à l’enquête réalisée par l’observatoire de la MAE, le soutien psychologique pour remédier aux traumatismes subis a augmenté de 40 % comparé à 2016. Ils peuvent également avoir été provoqués par des harcèlements ou des rackets en dehors de l’enceinte de l’école.

Concernant particulièrement la MAE, elle compte se distinguer de la concurrence en étoffant son offre, comme l’indique Philippe Bénet.

« Nous avons intégré dans nos formules le soutien psychologique en cas d'agression et de racket en 2001, une garantie sur les frais de consultation des médecines douces en 2011 et le soutien en cas de harcèlement ou cyberharcèlement en 2015 ».

Convaincre les parents d’assurer les enfants à la rentrée face aux violences scolaires

Philippe Bénet avance que l’assurance scolaire constitue 62 % du chiffre d’affaires de la MAE avec 165 000 cas à prendre en charge tous les ans. Sur ce produit en particulier, Laurence Ollivier, un des responsables chez MMA, relate que les chiffres sont plus significatifs pendant les mois qui suivent ou qui précèdent la rentrée scolaire :

« Les mois d'août, septembre, octobre représentent 55 % de notre chiffre d'affaires de l'assurance scolaire ».

En effet, les compagnies d’assurance ne disposent que de quelques mois pour persuader les parents d’élèves de signer un contrat d’assurance scolaire. La formule de base oscille généralement entre 10 et 40 euros par enfant.

Elle intègre par exemple les soins médicaux et les frais de garde en hôpital lorsqu’un accident se produit. Selon les assureurs, ce produit peut être inclus dans l’assurance habitation (à l’exemple de la MAIF) ou être distribué séparément, comme le propose MMA.