Selon une étude de Fed Construction, les salariés du BTP se montrent confiants quant au futur de la filière. Plus de quatre sur dix d’entre eux estiment que celle-ci rebondira à l’issue de la crise sanitaire. En termes de nouvelles technologies, 65 % croient que celles liées au télétravail se généraliseront d’ici 2026.

Pour les spécialistes du BTP, les innovations à venir dans le secteur devraient rendre les tâches ouvrières moins contraignantes. Ils espèrent aussi que celles-ci apporteront de meilleures conditions de travail sur les chantiers. Enfin, une amélioration de la création des projets est également attendue.

La démocratisation d'innovations déjà utilisées dans la filière ou la venue de nouvelles technologies est perçue comme une opportunité. Grâce à celles-ci, environ 63 % des travailleurs sont ainsi tentés de faire carrière dans leur métier. Préoccupés par les conséquences que l'introduction d'inventions modernes pourrait avoir sur leur emploi, 22 % affichent un avis partagé. Des statistiques tirées de l'enquête annuelle emploi du cabinet Fed Construction.


Dématérialisation des postes de travail en vue

L'étude révèle également que 59 % du panel se déclarent optimistes sur les incidences de la crise. Ils s'attendent à ce que cette dernière favorise :

  • La mise à disposition de quelques innovations déjà existantes à tous les sites de construction ;
  • Le déploiement de technologies de nouvelle génération.

Concernant ladite démocratisation, les répondants prédisent que celle-ci portera d'ici cinq ans sur les innovations relatives au télétravail. Il en est de même quant à la dématérialisation des bureaux. Cette projection regroupe 65 % des individus interrogés dans l'enquête susmentionnée. Pour 54 % d'entre eux, les matériels de chantier connectés et/ou intelligents font état d'un développement prometteur. À noter que seuls 14 % des sollicités recourent à ces outils.

Comparé à la situation actuelle, les casques connectés ou les exosquelettes constituent les innovations qui se normaliseront le plus. De même pour les technologies dotées de l'intelligence artificielle, évoquées à 23 %.

Selon le sondage de Fed Construction, les professionnels du bâtiment paraissent plutôt tranquilles à l'égard de l'avenir de la filière. Un état d'esprit qui devrait rassurer les agences de mutuelle pro btp.

Faible recours à la robotisation

Environ 42 % des consultés pensent que la branche d'activité saura se ressaisir après la crise du Covid. Elle continuera dans un dynamisme positif, croient-ils. Concernant le mode de travail, 67 % ont un bureau accessible n'importe où et mobile. Lorsque leur fonction le permet, ils adoptent le travail à distance occasionnel. Sur les chantiers, 41 % admettent avoir constamment recours aux technologies de BIM. S'agissant des variantes rattachées à la numérisation et à l'automatisation des formalités administratives, 45 % les utilisent.

Parmi les innovations, les spécialistes du bâtiment identifient entre autres :

  • Les inventions ayant un lien avec la mobilité des postes de travail, ainsi que leur digitalisation ;
  • Les outils de visualisation graphique et d'imagerie.

De manière étonnante, les technologies IA, au même titre que la robotisation, ne sont mentionnées qu'à 17 %. Pourtant, elles sont fréquemment exposées dans les nouvelles