Les chiffres de la préfecture de police locale font état de 20 vols de bicyclette par jour dans la capitale. Cette insécurité est préjudiciable à la pratique du vélo qui connaît un certain succès ces dernières années, surtout depuis le début de la crise sanitaire.

Les entreprises privées comme Indigo et la mairie se mobilisent pour accompagner cette mutation des déplacements urbains en créant des espaces de stationnement sous surveillance et payants dans la ville.

Aménagement de plus de 20 cycloparks Indigo

Les Parisiens qui ont choisi le vélo comme moyen de déplacement peinent à trouver des lieux sûrs pour garer leur engin.

Ils sont désormais nombreux à vouloir mettre la main à la poche pour déposer leur bicyclette dans un endroit qui fait l'objet d'une surveillance pointue.

Afin de répondre aux besoins toujours grandissants en emplacements de ce type, Indigo, le spécialiste de la mobilité individuelle, projette d'aménager une vingtaine de cycloparks à Paris.


La première infrastructure a été inaugurée récemment à Sèvres-Babylone, dans le 6e arrondissement. Celle-ci est accessible à tout cycliste qui a le choix entre des forfaits à 10 euros par mois ou 75 euros par an.

Sébastien Fraisse, directeur général d'Indigo, précise que

L'installation dispose de racks ergonomiques adaptés à tout type de vélo et d'un espace atelier avec outils de petite maintenance.

À noter qu'en plus d'un stationnement sûr, la souscription d'une assurance vélo s pécifique permet de se protéger contre le vol, la perte ou la dégradation de sa bicyclette.

250 millions d'euros pour étendre les pistes cyclables

De son côté, la mairie s'implique davantage dans la conversion de la capitale pour accueillir les cyclistes.

En octobre 2021, elle a dévoilé son plan de développement du vélo qui bénéficie d'un budget de 250 millions d'euros.

Entre autres travaux figure l'aménagement de nouveaux parkings sécurisés municipaux qui profiteront aux utilisateurs de vélo occasionnels.

David Belliard, adjoint d'Anne Hidalgo en charge de la mobilité, a déclaré que

L'objectif est de créer un peu plus de 40 000 places de stationnement supplémentaires. La Ville de Paris entend faire de la capitale une ville 100 % cyclable.

La porte-parole de l'association Paris en Selle a toutefois reconnu que le déploiement de places de stationnement vélo a pris du retard.