Le temps où la politique de voyage d’affaires se limitait à un programme de déplacement prédéfini semble révolu. Ce secteur d’activité n’a pas échappé aux innovations permises par la technologie. Désormais, ces dernières permettent de proposer des déplacements plus intéressants, qui tiennent compte des attentes des collaborateurs. L’industrie du voyage d’affaires doit ainsi se réinventer pour ne pas s’éteindre.

Pour une expérience voyage plus intuitive et personnalisée

Toutes les études le confirment : le voyage d'affaires constitue un excellent moyen d'attirer de nouveaux collaborateurs ou de motiver les équipes. Et pour en assurer le succès, les entreprises doivent à la fois optimiser les coûts sans porter atteinte au bien-être de leurs employés.

À ce titre, le recours aux technologies disponibles (intelligence artificielle, machine learning, chatbots, etc.) est désormais inévitable. D'après Cédric Lefort de chez BCD Travel,

Il est temps de mettre de côté la politique commune à tous au profit d'offres en adéquation avec le profil de chaque salarié.

D'ailleurs, le rapport « Emerging technology and travel management : Policy » paru en 2018 met en avant l'importance d'aborder rapidement ce virage technologique afin de mettre au point un modèle de gestion du comportement plus intuitif et sur mesure.

Les jeunes générations en quête de services plus innovants

La politique voyageurs plaît tout particulièrement aux jeunes générations qui sont friandes de nouvelles technologies.


L'idée est de porter une attention particulière au voyageur en l'impliquant dans la création du programme de déplacements. Le but est d'optimiser ses conditions de voyage pour être plus efficace dans ses missions.

Tous les éléments, y compris l'assurance voyage, doivent être soigneusement organisés.

Le « machine learning » est une technique de sourcing qui a du potentiel. Il accompagne le voyageur à chaque étape de son déplacement en envoyant par exemple des messages sur un hôtel donné, en tenant compte de ses besoins (goûts, loisirs…) et de ses données professionnelles.

Cet outil est également en mesure de vérifier si le voyage envisagé est nécessaire et de proposer d'autres solutions sur place si tel n'est pas le cas.

Toujours d'après Cédric Lefort,

Bien que les offres soient pertinentes, car personnalisées, leur mise en œuvre reste complexe en matière de gestion des contraintes RGPD. Raison pour laquelle de nombreuses entreprises hésitent à sauter le pas.