Le président d’une structure de veille économique relate que la part des ménages dans les achats de voitures en France diminue progressivement. Malgré la situation du marché automobile, le succès de la Dacia Sandero ne faiblit pas. D’autant plus que ce véhicule tente de s’adapter aux nouveaux besoins des usagers. Ces derniers rechercheraient-ils un achat opportun ?

Le prix et les caractéristiques de la Dacia Sandero font qu’elle se hisse en première place en termes de choix de véhicule. Comment parvient-elle à rester au sommet sachant que les voitures sont détenues plus longtemps ? Par ailleurs, les entreprises tendent à mettre à la disposition de leurs salariés une voiture de fonction. Dans ce cas, nul besoin de dresser au préalable un comparatif assurance.

545 500 Sandero roulent actuellement sur les routes hexagonales. Cependant, les transactions ne se déroulent pas forcément chez les concessionnaires. Si les immatriculations de 2019 se sont établies à 69 343 unités, 82 % d’entre elles ont été réalisées dans un cadre privé.

Des questions de coût avant tout

Puisqu’une Dacia Sandero est accessible à partir de 7 990 euros, elle est considérée comme étant l’un des véhicules les plus abordables du marché. Avec toutes les options (y compris la caméra de recul), le tarif peut monter à 13 500 euros.


Cependant, ce prix est encore moins élevé (10 000 euros d’écart) que celui relevé en moyenne pour une voiture neuve. De plus, il est encore possible de conclure de bonnes affaires au moment de la revente, même après de nombreuses années.

La sobriété compte aussi parmi les caractéristiques de ce modèle plébiscitées par les usagers. En effet, un modèle de 75 chevaux ne nécessite que 33 centimes d'euro par kilomètre parcouru. Pour une distance équivalente, la dépense s’élève à 79 centimes pour un SUV Nissan Qashqai. Telles sont les informations récoltées par L'Argus.

Dacia conserve sa position malgré le recul des ventes de modèles neufs

En 2019, les ventes de véhicules à destination des ménages ont baissé au point de ne pas passer le cap du million. Or, le marché enregistre 2,2 millions d’automobiles immatriculées dans son ensemble. La plus grande part des immatriculations de voitures neuves est imputable aux loueurs professionnels, aux flottes et aux enseignes. Elle s’élève à 56 %.

Ce n’est pas pour autant que la Dacia Sandero a été boudée. Ce modèle figure en effet dans le top 5 des voitures les mieux vendues en France . L’expert des données AAA Data a recensé 57 010 nouveaux acquéreurs de Sandero l’an passé.

Pour la troisième fois d’affilée, la marque est propulsée en tête du classement des automobiles les plus achetées par les particuliers. Les autres constructeurs vont-ils s’inspirer de son business model pour regagner des parts de marché ?