La pratique du vélo prend de l’ampleur dans l’Hexagone. C’est la grande ligne mise en exergue par des cabinets d’analyses qui ont récemment publié les résultats d’une enquête portant sur le sujet. Le rapport démontrant que pour une raison ou une autre, la grande majorité des Français est liée à ce moyen de déplacement.

En France, les nouvelles inscriptions à une assurance vélo sont sur une tendance haussière depuis l'apparition du coronavirus. C'est du moins, l'avis d'AG2R La Mondiale et d'Union Sport & Cycle qui ont découvert que depuis la crise sanitaire, la pratique et les ventes de vélos ont pratiquement explosé.

Entre le 1er et le 21 mars de cette année, ces organismes ont mené une enquête auprès des Français en se fixant pour objectif de mesurer l'ampleur de l'utilisation de ce moyen de déplacement auprès de ces derniers.

Grâce à 5000 répondants, il est désormais possible de dire que la grande majorité fait appel à cette pratique pour des raisons différentes.


La pratique gagne du terrain…

Comme susmentionnée, la crise du Covid-19 a eu un effet levier pour la pratique du vélo en se manifestant à vue d'œil à travers les nouvelles souscriptions à une assurance dédiée et à l'explosion des ventes profitant essentiellement aux VAE (vélo à assistance électrique).

En tant qu'assureur, AG2R La Mondiale est d'ailleurs bien placée pour le dire. C'est aussi le cas pour Union Sport & Cycle qui n'est pas seulement le représentant des entreprises du secteur, mais qui est aussi l'organisme en charge de ce sondage auprès des Français.

À ce propos, cette étude a permis de découvrir que la tendance accélère depuis 2020. Union Sport & Cycle le montre dans son rapport indiquant que :

  • 65% des interrogés ont roulé à vélo au moins une fois au cours de ces 12 derniers mois ;
  • 37% des répondants pratiquent le vélo au moins une fois par semaine.

Et le niveau est d'autant plus élevé en zones urbaines puisque 66% affirment faire du vélo. Quoi qu'il en soit, cette étude a aussi indiqué que les Français font appel à cet outil pour trois raisons principales :

  • Le loisir pour 50% ;
  • Dans le cadre d'une activité physique et sportive pour 26% ;
  • Le déplacement pour aller au travail pour 8%.

Concernant ce dernier point, il faut préciser que la pratique de vélotaf s'est considérablement développée et surtout remarquée dans des trajets moyens de 6 kilomètres.

… Et le sera davantage

Avec une part évoluant entre 65 et 66%, la pratique du vélo domine certes dans le quotidien des Français. Et d'après ce sondage, ce phénomène aurait tendance à se renforcer dans les mois à venir d'autant que l'image des cyclistes s'est également améliorée en notant dans ce sens que 65% des répondants ont accordé une note positive au comportement des utilisateurs.

Mais pour en revenir au vif du sujet, AG2R La Mondiale et Union Sport & Cycle ont découvert que :

Le vélo est l'avenir des déplacements du quotidien.

C'est le point de vue de 65% des individus interrogés, dont des jeunes pour la grande majorité. Pour 35% autres, il s'agit plutôt de gadget pour les urbains en faisant principalement allusion aux vélos à assistance électrique.