Les protocoles sanitaires s’adaptent à la situation des territoires et des établissements scolaires

Depuis le 29 mars dernier, le Ministère de l'Éducation nationale a réajusté les mesures sanitaires dans les écoles. Ce nouveau protocole tient notamment compte de la récente propagation des différentes variantes du coronavirus en France. Par ailleurs, plusieurs départements doivent prendre des dispositions plus strictes pour mieux protéger les élèves et les personnels scolaires.

Les protocoles sanitaires s’adaptent à la situation des territoires et des établissements scolaires

La crise sanitaire représente une véritable gageure pour le Ministère, les enseignants et les professionnels en assurance scolaire. En effet, tous ces acteurs sont actuellement confrontés à une conjoncture inédite et des risques sans précédent. Il est donc impératif de prendre des dispositions adaptées pour garder les écoles ouvertes sans favoriser les contaminations.

Dans ce contexte, Jean-Michel Blanquer a récemment fait le point sur le nouveau protocole sanitaire en milieu scolaire. Le ministre a présenté les principaux changements en la matière après une concertation avec les syndicats d'enseignants. Toutefois, ces derniers n'ont pas manqué de manifester leurs inquiétudes concernant l'insuffisance de ces mesures dans la pratique.

Peu de modifications pour la grande majorité des écoles

Sauf dans une dizaine de départements, les établissements doivent globalement s'aligner sur le protocole établi en février dernier. Ainsi, les classes ne sont fermées qu'à partir de 3 cas de Covid. Les parents et les syndicats s'attendaient pourtant à l'adoption de mesures renforcées sur tout le territoire.

Assurez vos enfants contre les accidents scolaires et extra-scolaires

Choisissez la formule d’assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d’offres.

Prise en charge de l'aide à domicile
Inclus
Activités extra-scolaires
Inclus
Harcèlement Cyber-Harcèlement
Inclus
Remboursement des lunettes
Inclus : Jusqu'à 500€

9,90€/ an

par enfant
Voir l'offre
  • Casse des lunettes, perte de lentilles, casse de prothèse dentaire ou auditive ou d'appareil dentaire
  • Cyber harcèlement : information juridique, intervention amiable, enfouissement des données
  • Soutien scolaire en cas d'immobilisation du CP à la terminale
  • Attestation scolaire immédiate - Souscription en 2 min 100% en ligne
  • 2 formules au choix : scolaire simple ou scolaire et extrascolaire (24h/24) à 14,90€/an seulement
Prise en charge de l'aide à domicile
Inclus
Activités extra-scolaires
Inclus
Harcèlement Cyber-Harcèlement
Inclus
Remboursement des lunettes
Inclus : Jusqu'à 600€ selon la formule
A partir de

11.90€/ an

-20% pour la première adhésion en maternelle
Voir l'offre
-20% pour la première adhésion en maternelle
Voir les conditions sur le site du partenaire
  • Zéro franchise : la MAE vous rembourse dès le premier euro à votre charge (voir les conditions sur le site du partenaire)
  • Naissance/Maternelle : garde à domicile si l'un des parents est hospitalisé ou immobilisé
  • Élémentaire : école à domicile en cas d'immobilisation prolongée de votre enfant
  • Collège/Lycée : soutien psychologique en cas d'agression, racket, harcèlement et cyberharcèlement
  • Études supérieures : Versement d'un capital de 1000€ en cas de redoublement consécutif à un accident

L'an dernier, le Snes-FSU avait déjà réclamé un renforcement des règles sanitaires en cas de mutation du virus. Or, la variante britannique est actuellement majoritaire dans le pays. Le syndicat n'a visiblement pas obtenu gain de cause. Cette demande reste néanmoins d'actualité pour la plupart des enseignants. Comme l'a indiqué à Ouest-France Guislaine David, porte-parole du syndicat SNUipp-FSU :

Ce protocole est inapplicable et pas assez strict !

De son côté, Jean-Michel Blanquer a défendu certaines décisions lors d'un point de presse sur le sujet. Le ministre a notamment invoqué le cas des plus défavorisés pour expliquer la non-fermeture des cantines. En effet, la restauration à l'école permet d'offrir des repas équilibrés au quotidien à ces enfants. Le sport implique aussi des enjeux importants. L'éducation physique est indispensable pour la santé des élèves.

Des mesures spécifiques dans certains départements

Depuis peu, l'Exécutif a mis en place des « mesures de freinage renforcées » pour certains départements. Il s'agit somme toute d'une forme de reconfinement relativement allégé. Quoi qu'il en soit, ces territoires doivent prendre des dispositions spécifiques dans les écoles.

Par exemple, un seul cas d'infection entraine immédiatement la fermeture des classes. Cette règle vaut pour tous les niveaux, de la maternelle au lycée. La mesure est radicale, mais est utile pour endiguer la circulation du virus. De plus, les variantes du coronavirus sont répandues dans ces départements. Il fallait donc prendre des dispositions adéquates.

Les parents, eux, ont le droit de se mettre en arrêt de travail pour s'occuper de leurs enfants infectés. En revanche, les cantines doivent rester ouvertes, même si elles sont présentées comme des lieux propices aux contaminations. Le ministère autorise néanmoins certaines exceptions, en fonction de la situation de l'établissement.

Ces traitements au cas par cas relèvent de l'appréciation du directeur ou de la directrice de l'établissement. La mise en place des classes en demi-jauge est également soumise au même principe. Il revient à la direction de décider.

Comparez les assurances scolaires

Voir l'offre

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 4,7/5 (310 avis clients sur Trustpilot)

Archives :
  • 2023
  • 2022
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
Comparer les assurances scolaires