Alors que les mouvements de grève se poursuivent contre la réforme des retraites, la CGT dénonce l’absence de dialogue autour d’un autre projet du gouvernement : la réforme de l’assurance chômage. Denis Gravouil, secrétaire CGT en charge des négociations sur l’assurance chômage, veut mettre l’État face à ses responsabilités et appelle à une journée de mobilisation contre la précarité.

Réforme de l'assurance chômage

Chômage, licenciement, retraites… Les questions sociales sont plus que jamais d'actualité. Dans le sillage des manifestations contre la réforme des retraites, la CGT veut interpeller l'opinion sur une autre réforme tout aussi impopulaire, l'assurance chômage, concoctée cette année par le gouvernement d'Édouard Philippe.

Un projet qui passe mal aux yeux des partenaires sociaux, notamment la CGT, où de vives critiques ont été émises sur l'opacité des mesures de cette réforme, mais surtout sur l'absence de concertation autour du sujet.

Pour Denis Gravouil, la réforme de l'assurance chômage est déjà un danger dans son principe.

« Les réformes sur les retraites et l'assurance chômage sont mortifères pour la protection sociale »,

prévient-il, avant de poursuivre sur la nécessité de

« Faire des consultations impliquant toutes les parties prenantes, experts et syndicats ».

« Le gouvernement fait la sourde oreille »

Que demande la CGT ? Dans un premier temps : que le gouvernement s'explique mieux sur la teneur de son projet. Car bien qu'au courant des principes de la réforme, ce syndicaliste admet ne pas en savoir les tenants et aboutissants.

« La réforme de l'assurance chômage a déjà fait l'objet de réunions générales, de réunions par secteurs, mais elle reste encore floue »,

fustige-t-il.


Il souhaite par ailleurs l'ouverture d'un dialogue avant toute tentative d'adoption du projet de loi, au risque selon lui d'

« Amplifier l'incompréhension et par là même la colère des grévistes ».

En ce qui concerne la réforme de la retraite, celle-ci prévoit, entre autres mesures, la mise en place d'un système à point, mais aussi d'un système unifié entre le privé et le public. Le projet de loi sur la réforme de l'assurance chômage sera présenté en février 2020 à l'Assemblée nationale.