Une rentrée à haut risque, c’est ce à quoi s’attendent les responsables des établissements au Pays basque avec la réouverture des écoles. Celle-ci doit être organisée dans le strict respect des règles imposées par le ministère de l’Éducation nationale pour éviter la propagation du coronavirus. Pourtant, ces mesures ne sont pas forcément évidentes à mettre en place.

Le défi du respect du protocole sanitaire

Une partie des élèves ont repris le chemin de l’école ce lundi 11 mai. La réouverture des établissements scolaires rime avec respect du protocole sanitaire pour garantir la santé et la sécurité des élèves ainsi que du personnel.

Quelques directions d’établissements restent cependant sceptiques quant à la mise en place de ces mesures barrières et ont pour le moment décidé de ne pas rouvrir. Conformément aux recommandations des autorités, l’effectif maximal pour chaque classe de primaire est fixé à 15 élèves.

Ainsi, pour mieux répartir le nombre d’élèves par classe, ces écoles vont mener un sondage auprès des parents. Le but étant de connaître avec exactitude le nombre d’enfants susceptibles de reprendre le chemin de l’école.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

9.90€/an par enfant*Prise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
*Voir les conditions de l'offre sur le site du partenaire
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Dans le cas où plus de 15 enfants voudraient retourner en classe, ces derniers seront devisés en deux groupes et un système d’alternance sera mis en place. Les groupes se rendront à l’école à tour de rôle. La classe à distance sera maintenue et assurée par les enseignants qui vont se relayer.

Une fois en classe, chaque élève disposera d’une place définitive spécialement aménagée pour respecter la distanciation physique d’un mètre.

Une organisation encore floue

Pour les enseignants et les dirigeants du groupe scolaire privé Saint-Amand à Bayonne, la préparation de cette rentrée s’annonce périlleuse.

Les gestes barrières seront difficiles à mettre en place. Selon les maîtresses de maternelle,

Il est impensable de porter un masque. Cela risque d’effrayer les tout-petits.

Par ailleurs, elles veilleront à faire les corrections au tableau pour éviter de toucher aux cahiers.

L’organisation de la cantine est en cours d’étude au sein de l’établissement privé. Par contre, les garderies et les études seront exclues pour pouvoir effectuer la désinfection à la fin des cours.

Récemment, la direction de l’établissement Saint-Amand s’était réunie par visioconférence avec les enseignants et les membres de l’APEL (l’Association des Parents d’Elèves de l’Ecole Libre). C’était l’occasion de partager leurs points de vue sur le processus de déconfinement et le protocole sanitaire.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

9.90€/an par enfant*Prise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
*Voir les conditions de l'offre sur le site du partenaire
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Les parents d’élèves ont pu exprimer leurs doutes et leurs appréhensions. Même s’ils étaient nombreux à avoir souscrit une assurance scolaire pour leurs enfants, beaucoup jugeaient risqué un retour à l’école prématuré ou impréparé.

L’organisation reste également floue du côté des écoles publiques. Isabelle Delanoë, vice-présidente de la FCPE 64, estime que

Le rassemblement de petits groupes n’est pas encore envisageable pour le moment.

De même, la FCPE ne dispose pas encore des informations nécessaires pour pouvoir organiser les restaurations scolaires, l’accueil périscolaire, etc.