En France, les élèves sont retournés en classe le 1er septembre 2020. Cette année, la rentrée est particulière, car elle est marquée par l’application de mesures pour limiter la propagation du Covid-19. Selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, des contaminations se produiront inévitablement à l’école. Toutefois, elles seront gérables indique-t-il.

La préparation de la rentrée se traduit généralement par l'achat de fournitures, l'inscription à la cantine, la souscription d'une assurance scolaire éventuellement, etc. Cette année, les parents comme les élèves doivent également composer avec la pandémie de coronavirus et les mesures qui en découlent. Il faut notamment savoir que le masque est obligatoire à partir du collège, quel que soit l'âge de l'élève. Les familles devront elles-mêmes prendre en charge cette protection.

Si un élève fait exprès de ne pas porter son masque, il risque de subir une sanction qui dépendra des dispositions du règlement intérieur. Parfois, l'infraction peut conduire à une éviction temporaire, comme l'indique un syndicat national.

ASSUREZ VOS ENFANTS CONTRE LES ACCIDENTS SCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES

Choisissez la formule d'assurance scolaire la plus adaptée à vos besoins parmi notre sélection d'offres.

15€/an par enfantPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 500€ en cas de bris
A partir de11.90€/anPrise en charge
de l'aide à domicile
Activités
extra-scolaires
Remboursement
des lunettes
Jusqu'à 600€ selon la formule
-20% pour la première adhésion en maternelle*
*Voir les conditions sur le site du partenaire

Les Français approuvent le retour à l'école malgré leurs inquiétudes

Interviewé par Franceinfo le 24 août dernier, Jean-François Delfraissy a déclaré qu'il fallait faire en sorte que la rentrée se déroule. D'après un sondage commandé par le Journal du dimanche à l'IFOP, les Français étaient 79 % à approuver le maintien de la date de la reprise des classes au 1er septembre. Cela dit, 33 % d'entre eux ont éprouvé une certaine inquiétude à l'idée que leurs enfants retournent à l'école.

De son côté, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a détaillé sur RMC :

80 % des Français qui soutiennent la date de maintien de la rentrée, je pense que c'est une bonne chose. […] L'éducation n'est pas une variable d'ajustement, donc c'est un premier point. Ensuite, 1/3 disent avoir peur d'envoyer leurs enfants, ça veut dire que 2/3 disent le contraire. Là aussi, on a quand même un fort soutien de ce point de vue-là.

Les autorités sont confiantes

D'emblée, Jean-François Delfraissy a annoncé que des contaminations surviendront à l'école. Outre les infections entre les élèves, il a évoqué celles qui se produiront entre les enseignants. Le président du Conseil scientifique a toutefois ajouté que les autorités s'efforceront de gérer les différents cas. Selon lui :

[…] On est capable maintenant de tester. Il faut qu'on fasse un effort majeur sur l'isolement. Mais il faut qu'on rentre dans cette stratégie de gestion de risque, et il n'y a pas de risque zéro.

Pour sa part, Jean-Michel Blanquer a tenu à rassurer les parents qui appréhendent le retour de leurs enfants à l'école. Il a notamment indiqué que la France fait partie des pays d'Europe qui disposent des protocoles sanitaires les plus rigoureux. En outre, le ministre a précisé qu'il faut que toutes les mesures prises pour assurer le rattrapage scolaire et un suivi personnalisé des élèves instaurent de bonnes conditions de rentrée.