Séduire les potentiels acheteurs de voitures en images constituerait une stratégie à part entière

92 %. Telle est la proportion d’individus qui débutent par quelques recherches sur la toile avant d’acheter une automobile, d’après Google. Avant de trier les modèles intéressants et de faire le choix ultime, il leur arrive de comparer les photos et les vidéos. Par ailleurs, la configuration d’un modèle neuf peut passer par une plateforme comme DriveK, le fournisseur de solutions numériques ouvertes au grand public.

En dépit de ces pratiques, maints professionnels du secteur n’ont pas encore complètement achevé leur transformation digitale. IT Social conclut que des efforts doivent être fournis pour satisfaire une population hyperconnectée.

Les sites web des commerçants conviennent-ils aux internautes et aux mobinautes ?

Sur l’ensemble des sites de revendeurs de voitures étudiés, 54 % des plateformes ne font pas l’objet d’une mise à jour systématique, malgré les nouveaux arrivages. Concernant les concessionnaires franchisés, certaines fonctionnalités élémentaires n’apparaissent pas dans 56 % des sites internet. Du côté des versions mobiles, 89 % des sites ne sont pas particulièrement réactifs et ne sont pas forcément adaptés aux appareils mobiles.


C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par MotorK, le spécialiste des offres digitales consacrées aux acteurs de la distribution dans le secteur automobile, au début de l’année. Il s’est basé sur 20 fonctionnalités pour comparer les sites de 36 marques. Les professionnels doivent redoubler d’efforts pour satisfaire les visiteurs, qui auraient aussi un certain attrait pour d’autres canaux de communication tels que les réseaux sociaux, comme le relate IT Social.

D’ailleurs, Facebook avance que les personnes dont les centres d’intérêt tournent autour de l’univers automobile comptent parmi les plus actives sur Instagram.

La moitié des sujets aurait acheté une voiture en ligne avec des photos et des vidéos bien pensées

En se référant aux analyses de MotorK, 93 % des Européens qui souhaitent acheter une automobile estiment nécessaire de s’attarder sur les photos avant de sélectionner la meilleure offre. De même, 71 % des sujets sondés accordent une importance particulière aux vidéos postées. En revanche, 51 % des personnes interrogées se disent prêtes à commander un véhicule depuis leur ordinateur ou leur smartphone, comme s’ils souscrivaient un contrat d’assurance auto en ligne. Encore faut-il que les photos et les vidéos apportent une réelle valeur ajoutée à l’expérience client.

Au vu des tendances, les concessionnaires devraient continuer à s’inspirer des modèles développés dans l’industrie de la mode et dans le secteur touristique, comme l’indique IT Social. En effet, le taux de conversion des consommateurs après les essais chez les commerçants indépendants et les demandes de devis s’établit à 29 %. Il s’agit ici de ceux qui ont pris la peine d’examiner des photos 360 degrés. Quant à ceux qui ont lu les critiques vidéo, ils affichent un taux de transformation qui dépasse celui des sujets non concernés, à hauteur de 72 %.