Depuis sa mise en service le 25 janvier dernier, la solution SNCF Connect n’a pas encore rencontré le succès attendu. Succédant à oui.sncf et à l’application L’Assistant afin d’obtenir une interface unique réunissant les informations et la vente de billets, elle fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux. En cause, une mauvaise ergonomie et de multiples dysfonctionnements. Sur RTL, le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a récemment affirmé que les problèmes seront résolus d’ici mars.

Des améliorations conséquentes d'ici mars

Selon le PDG de la compagnie ferroviaire nationale, toutes les demandes des clients ont été prises en compte et seront traitées dans les semaines qui viennent.

Plus précisément, une cinquantaine de modifications ont été déjà effectuées dernièrement et une centaine d'autres le seront prochainement.

Il a lui-même reconnu un manque d'accompagnement dans l'expérimentation du nouveau service censé être simple, mais qui comporte de nombreuses fonctions et nouveautés assez inhabituelles pour les utilisateurs des applications historiques du transporteur.

À noter que cette application permettant d'accéder à des informations en temps réel est destinée à aider les usagers de la SNCF à bien organiser leurs déplacements en train.

Pour les longs trajets, une assurance voyage est également recommandée en plus d'une préparation minutieuse.


Les clients toujours au rendez-vous

Quoi qu'il en soit, malgré la situation délicate, le numéro de la SNCF s'est félicité des remontées massives des clients qui serviront de base pour améliorer l'expérience utilisateur de l'application.

Parmi les dysfonctionnements pointés du doigt figure celui du moteur de recherches qui renvoie souvent à des propositions d'itinéraires farfelus.

D'autres soucis ont été rapportés, tels que des pertes de billets durant la transition entre la nouvelle et l'ancienne application, des erreurs de lecture des QR Code des billets, l'impossibilité de faire plus de deux correspondances ou de choisir une étape et des difficultés dans l'accès à la gestion d'un billet pour l'annuler.

L'absence de comparatifs de prix, la disparition de l'intégration des billets du Wallet de l'iPhone et le fond très sombre choisi pour l'interface ont aussi été soulevés.

Pour l'heure, SNCF Connect a tenu globalement ses engagements en matière de ventes de billets puisqu'elles n'ont pas diminué.

Reconnaissant que de gros efforts restent à fournir en termes de corrections et d'évolutions, l'opérateur a tenu à renforcer les canaux de service client et à résoudre rapidement les problèmes techniques.