Une start-up slovène a développé un simulateur de conduite pour calculer les primes d’assurance

L’édition 2019 du salon de la mobilité durable, baptisée Movin’On, a eu lieu à Montréal du 4 au 6 juin dernier. Elle a vu le passage de différentes innovations technologiques conçues pour favoriser une conduite responsable. Mais un dispositif en particulier a attiré l’attention, celui de la start-up Nervtech : un simulateur de conduite.

Cet équipement est utilisé pour analyser le niveau de conduite et évaluer si l’automobiliste manœuvre correctement ou connaît quelques moments d’égarements. Pour l’heure, il est en phase de test. Mais d’ici la fin de l’année, une dizaine de modèles sont prévus d’être lancés sur le marché. Automobilistes et professionnels de l’assurance pourront ainsi l’essayer.


Une assurance moins chère pour les bons conducteurs

Le comportement au volant est d’une importance capitale, pour l’automobiliste qui doit être responsable et éviter les accidents, ainsi que pour assureurs, qui calculent les primes en fonction du niveau de conduite. La technologie vient donc en aide à ces professionnels.

Outre les solutions déjà développées, Nervtech vient de prouver qu’il est encore possible d’aller plus loin. Son nouveau dispositif s’intéresse particulièrement à l’analyse des faits et gestes des conducteurs. Les données récoltées seront transmises au professionnel de l’assurance, qui pourra mieux appréhender le mode de conduite des assurés.

Il est ensuite possible de calculer la prime d’assurance en fonction du niveau observé : l’augmenter si l’automobiliste a été un mauvais conducteur, la réduire dans le cas contraire.

L’utilisation de ce dispositif entre dans le cadre de l’initiative « Pay how you drive » (Payez selon votre conduite), qui permet de faire progresser l’assurance avec le niveau de conduite, et d’appliquer une prime moins chère aux bons conducteurs.

Une technologie qui innove le secteur de l’assurance

L’univers de l’automobile fait partie de ceux qui peuvent largement profiter des nouvelles technologies. Ainsi, ces dernières années, différentes solutions ont été avancées sur le marché. Parmi celles-ci figure la simulation assurance qui s’adresse principalement aux assurés. Avec le dispositif de Nervtech, la situation a donc quelque peu changé, car les professionnels de l’assurance seront les mieux servis.


L’équipement doit s’installer dans le véhicule du conducteur concerné pour collecter les données nécessaires. Ceux qui ont participé au Salon de la mobilité ont d’ailleurs eu l’occasion d’expérimenter son fonctionnement. En effet, Nervetch en a profité pour tester son invention.

Durant l’essai qui a duré 25 minutes, le conducteur a porté des lunettes, destinées à apprécier son attention face à une situation dangereuse, ainsi qu’un bracelet connecté, évaluant son stress à partir de son rythme cardiaque et son niveau de transpiration. Les informations obtenues ont permis de jauger son niveau de conduite.