Le vélo est devenu un moyen de déplacement privilégié par de nombreuses personnes en France, surtout depuis le début de la crise sanitaire. Que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles (loisirs, courses, etc.), les cyclistes ont cependant des préférences pour certains endroits. La Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) vient de faire connaître son classement officiel des villes qui ont la faveur des adeptes de la petite reine dans l’Hexagone pour 2022. Le moins que l’on puisse dire est que l’Ouest sort du lot.

Grenoble en tête du palmarès des grandes villes

Ce baromètre de la FUB vise à mesurer la satisfaction des cyclistes sur les aménagements qui leur sont réservés dans leurs villes.

Sur les 200 000 avis recueillis dans le cadre du sondage, Grenoble tient le haut du podium, suivie de Strasbourg, Rennes, Annecy, Nantes, Lyon, Tours, Le Havre, Angers et Bordeaux.

Ces grandes agglomérations figurent dans le top 10 grâce à leurs réseaux cyclables constamment améliorés et les nombreux services vélo mis en place.

En général, les bons élèves sont ceux qui ont depuis longtemps adopté

Une politique tournée vers le vélo.

Selon le secrétaire général de la fédération, Séraphin Élie.

Concernant les villes moyennes, le trio de tête du classement est occupé par La Rochelle, Bourg-en-Bresse et Chambéry.

Dans la catégorie des communes, Saint-Aubin-de-Médoc a recueilli le plus d'avis favorables devant Le Tech et Séné.

Du côté des bourgs et villages, La-Tranche-sur-Mer (Vendée) devance Vieux-Boucau (Landes) et Brétignolles-sur-Mer (Vendée).


Un besoin urgent d'améliorer les infrastructures

D'après cette enquête de la FUB, plus de 6 sondés sur 10 sont insatisfaits des conditions d'usage du vélo en France tandis que près de la moitié estiment que la situation ne s'est pas améliorée sur les deux dernières années.

Les villes moyennes et les zones en banlieue sont les plus pointées du doigt. En cause, l'insuffisance des aménagements destinés au tourisme à vélo et le manque d'ambition nécessaire au développement du cyclisme.

La FUB préconise ainsi la réduction des espaces dominés par l'automobile au profit de la création de pistes cyclables confortables et sécurisées.

Avec la montée en puissance de la pratique du vélo, il devient urgent d'améliorer les infrastructures. L'encouragement à souscrire une assurance vélo (obligatoire d'ailleurs) doit aussi faire partie des mesures en vue de protéger les cyclistes.