Le trafic de l’aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) affiche une reprise timide. En 2021, les chiffres étaient bien inférieurs à ceux de 2019 : 3,8 millions de voyageurs contre 9,6 millions.

Pour les premiers mois de 2022, l'invasion russe en Ukraine et l'inflation ralentissent de nouveau la relance de l'activité.

Selon les prévisions des acteurs du secteur, le trafic aérien retrouvera cette année 60 % à 80 % de son niveau d'avant-crise. Eiffage, la société concessionnaire d'ATB, anticipe ainsi une baisse de son chiffre d'affaires et demande un allongement de sa concession.

Des pertes nettes de 15 millions d'euros depuis 2020

Selon son président du conseil de surveillance, Christian Cassayre,

L'aéroport de Toulouse-Blagnac a enregistré des pertes nettes de 15 millions d'euros depuis l'avènement du Covid-19. Celles-ci se chiffraient à 11 millions d'euros en 2020, et à 4 millions pour l'année dernière. Heureusement, les bénéfices enregistrés en 2019 (22 millions d'euros) ont permis de compenser ces déficits.

Normalement, la fin de la concession de l'ATB est prévue le 2046, et Eiffage espère pouvoir obtenir une rallonge de quelques années.

Avec d'autres concessionnaires d'aéroports privés en France, l'entreprise est en train de négocier une entente avec le gouvernement.

Ce dernier a déjà accepté d'accorder des avances remboursables sur les taxes d'aéroport .

À titre de rappel, la souscription d'une assurance voyage est plus que nécessaire si vous voulez bénéficier d'une couverture en cas d'imprévus.

Les contrats proposent en principe des garanties annulation voyage, l'assurance bagages, le rapatriement médical et la responsabilité civile.

Il est possible d'ajouter des garanties optionnelles en fonction de la destination ou de votre situation.


Le hall A de l'ATB ouvert depuis le 1er avril 2022

Deux ans après sa fermeture, le Hall A de l'ATB a rouvert ses portes depuis le 1er avril dernier. Afin de dynamiser les ventes, les compagnies aériennes multiplient leurs offres pour les vacances d'été.

Ainsi, 79 destinations sont disponibles, soit 14 de plus que celles de 2020, mais 13 de moins par rapport aux destinations proposées en 2019.

Pour sa part, le concessionnaire mise sur la diversification dans l'immobilier pour développer son activité.

La société envisage entre autres d'aménager un quartier d'activité et d'amorcer sa transition énergétique par l'ouverture d'une station de recharge électrique dès l'année prochaine.