Ces dernières années, et notamment depuis la crise sanitaire, les nouveaux moyens de déplacement individuels connaissent un franc succès. Cependant, beaucoup d’utilisateurs ignorent que les trottinettes électriques, gyropodes et autres engins de déplacement personnel motorisés doivent être assurés. Le fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) et les assureurs tirent la sonnette d’alarme sur l’ampleur des défauts d’assurance et les risques en cas d’accident.

Explosion des demandes d'indemnisation en 2021

Le fonds de garantie a pour rôle d'indemniser usagers de la route (piétons comme utilisateurs de moyens de locomotion) en matière de responsabilité civile qui couvre les dommages qu'ils pourraient causer à autrui.

Or, l'accidentalité liée à des engins motorisés non-assurés est en hausse. D'après les chiffres publiés par les spécialistes, près de 400 demandes d'indemnisation ont été déposées auprès de l'organisme l'an dernier, soit une progression de +34 % par rapport à 2020.

Julien Rencki, directeur général du fonds de garantie, souligne que

Si les incidents causés par les trottinettes électriques pris en charge par le FGAO ne constituent qu'un peu plus de 1 % seulement des accidents, ils sont en constante progression.

L'assurance trottinette électrique est en principe obligatoire, mais certains utilisateurs préfèrent ignorer cette obligation, d'autres ne sont tout simplement pas au courant.

Pourtant, les conducteurs non-assurés responsables d'accident doivent s'attendre à rembourser les sommes versées par l'organisme qui peuvent s'élever à plusieurs millions d'euros selon la gravité des dommages.

2 millions de trottinettes en circulation

Julien Rencki précise que

Les défauts d'assurance gagnent du terrain sont dus en grande partie à cause du manque d'information et de prise de conscience.

Selon Fanny Limare-Wolf, directrice financière de l'Olivier Assurance,

La plupart des usagers pensent qu'ils sont couverts par la responsabilité civile incluse dans leur assurance habitation, ce qui n'est pas valable pour les trottinettes électriques.

Cette experte constate néanmoins qu'ils sont plus enclins à souscrire une assurance de base avec la responsabilité civile.

D'après toujours cette spécialiste,

Le marché de l'assurance pour EDPM est très porteur avec environ 2 millions de trottinettes en circulation.

Elle recommande ainsi de prendre des mesures pour remédier au manque d'information, en ciblant particulièrement les loueurs et vendeurs de trottinettes électriques.

Certains assureurs ont déjà pris les dispositions qui s'imposent.