Les trottinettes électriques en libre-service posent problème aux municipalités de plusieurs grandes villes françaises. Plébiscités par les usagers pour leur côté pratique, ces moyens de locomotion se révèlent dangereux. Raison pour laquelle les mairies de Lyon, Bordeaux et Paris ont décidé de prendre des mesures répressives contre les opérateurs.

Dans la capitale, la municipalité a lancé un rappel à l'ordre aux 3 opérateurs qui exploitent ce marché. Pour le maire adjoint en charge des mobilités de la ville de Paris, David Belliard, le bilan est loin d'être satisfaisant.

Ces nouveaux moyens de transport ont été à l'origine de plusieurs accidents mortels (24 décès ont jusqu'ici été enregistrés), mais aussi de milliers de blessures graves et légères à travers l'Hexagone.

Non-respect du Code de la route et stationnement anarchique

Les trottinettes électriques en free loading encombrent les trottoirs, les stationnements et les rues de la capitale, selon le bilan de la municipalité.

En plus de cette gêne occasionnée aux autres usagers des voies publiques, le non-respect de la Code de la route par les utilisateurs cause de nombreux accidents, et le bilan environnemental s'avère peu reluisant.

La mairie de Paris a ainsi donné un délai d'un mois aux opérateurs pour trouver des solutions. Autrement, ces engins pourraient être interdits de circulation dans la capitale .

Les mesures devront porter sur la sécurité des usagers et non-usagers, mais aussi sur le stationnement sauvage et l'intérêt écologique de ces moyens de locomotion. Des actions concrètes sont alors exigées de la part de ces 3 entreprises si elles souhaitent que leurs contrats soient renouvelés .

À titre de rappel, la souscription d'une assurance trottinette électrique est obligatoire étant donné que celle-ci entre dans la catégorie des nouveaux véhicules électriques individuels. Le contrat doit au moins inclure une garantie RC pour l'usager, mais il est possible de choisir une formule tous risques qui assure l'engin contre le vandalisme, l'accident, le vol et l'incendie.

Des mesures plus strictes dans d'autres grandes villes

D'autres grandes villes comme Bordeaux et Lyon ont pris des mesures plus strictes à l'encontre des trottinettes électriques en libre-service.

Seuls 700 engins sont autorisés à circuler dans la capitale du vin, et leur vitesse ne doit pas dépasser les 10 km/h .

Comme pour Lyon, l'interdiction de l'utilisation de ces engins par les mineurs s'applique également à Bordeaux.