Pour coordonner leurs mesures restrictives, les pays membres de l’Union européenne (UE) ont approuvé une recommandation. Un formulaire unique devra être rempli par les voyageurs et toutes les informations seront traitées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Ce dernier publiera ensuite une carte de la situation des États membres chaque semaine.

Depuis la pandémie, les voyageurs se plaignent du désordre qui règne au niveau des frontières. Alors que le virus continue de se propager, les Européens ont décidé de mettre en place des critères communs pour mettre fin à cette cacophonie.

En Europe, plus de 6,2 millions de personnes ont été infectées par le Covid-19 d'après les derniers chiffres. Des mesures restrictives ont été prises par les pays de l'UE pour contenir la circulation du SARS-CoV-2. Les voyageurs, qui devront dans certains cas détenir une assurance voyage intégrant une garantie Covid-19, sont tenus de se référer aux informations délivrées par l'ECDC pour pouvoir se rendre dans un autre pays de l'UE.


Les codes couleur

Les voyageurs au sein de l'UE devront désormais remplir un formulaire unique et seront classés par zone. Lorsque cette dernière est verte, aucune restriction ne sera appliquée aux individus qui en proviennent. Pour cela, il faut qu'elle réunisse certaines conditions, à savoir :

  • Un taux de positivité de moins de 4 % ;
  • Un taux d'incidence inférieur à 25 cas pour 100 000 habitants sur une période de 14 jours.

Le rouge correspond aux zones dont le taux d'infection est égal ou supérieur à 50 et avec un taux de positivité de plus de 4 %. Cette couleur est également attribuée aux zones affichant un taux d'infection supérieur à 150. Pour sa part, la couleur orange définit les zones avec un taux d'infection compris entre 25 et 150, mais dont le taux de positivité est inférieur à 4 %. Elle s'applique également à celles avec un taux de positivité égal ou supérieur à 4 % et un taux d'infection inférieur à 50.

Lorsque les informations reçues par l'ECDC ne sont pas suffisantes ou quand les tests réalisés sont inférieurs à 300 pour 100 000 habitants, la couleur de la zone sera grise.

Une recommandation qui garantit plus de transparence pour les voyageurs

L'ECDC prend en compte trois éléments pour évaluer la situation d'une zone :

  • Le nombre de tests réalisés pour 100 000 habitants au cours des 7 derniers jours ;
  • Le taux de positivité sur les tests réalisés au cours de cette même période ;
  • Le nombre des nouveaux cas pour 100 000 habitants sur les 2 dernières semaines au niveau régional.

Aucun État membre ne devra refuser l'entrée sur son territoire d'après la recommandation de l'UE. Néanmoins, les voyageurs provenant d'une zone classée rouge, orange ou grise sont susceptibles de devoir subir un dépistage et/ou une quarantaine à leur arrivée. À noter que les États concernés devront reconnaître mutuellement les résultats des tests.


D'autre part, lorsque des mesures restrictives sont prévues à l'encontre de voyageurs issus d'une zone à risque, le pays membre concerné devra être informé au moins 2 jours avant leur entrée en vigueur.

Les voyageurs, pour leur part, devront être mis au courant un jour à l'avance. Selon un porte-parole allemand, la coordination des restrictions de voyage est :

[…] une étape importante qui […] permettra plus de prévisibilité et de transparence pour les voyageurs dans l'UE en temps de Covid-19.