Applied Systems a analysé l’évolution trimestrielle des cotisations d’assurance voiture et de couverture habitation au Canada. Toutes les provinces du pays sont concernées. Une tendance haussière est observée, bien que quelques exceptions réjouissent les assurés. Le spécialiste en système de gestion de courtage en tient compte dans son indice de tarification.

Pour soutenir les ménages canadiens les plus touchés financièrement par la crise sanitaire actuelle, les compagnies d'assurance leur ont permis de repousser le paiement de leurs primes. De nombreuses entreprises ont aussi bénéficié de cette faveur.

Il n'empêche que les cotisations ont généralement augmenté au troisième trimestre 2020, comme l'indique Steve Whitelaw. Ce dernier exerce la fonction de vice-président des relations avec les partenaires au sein d'Applied Systems. Selon le rapport fourni par l'entreprise, les primes d'assurance habitation ont progressé de 2,1 %, contre 1,3 % du côté des couvertures pour véhicules. Ces données découlent du traitement de près de 30 millions de soumissions réalisées par des courtiers canadiens.

Comment les cotisations relatives aux habitations ont-elles évolué ?

En Colombie-Britannique, les cotisations d'assurance habitation durant le troisième trimestre 2020 ont régressé de 7,9 % par rapport aux chiffres de 2019, sur la même période. C'est ce qu'a révélé Applied Systems. Au cours des deux premiers trimestres, une tendance à la baisse a déjà été constatée dans cette province.

La croissance la plus élevée en termes de primes (comparée à celles de l'an dernier) a été observée chez les Québécois, avec une recrudescence de 15,6 % en moyenne. Ils sont suivis par les habitants des provinces de l'Atlantique, qui ont subi une hausse de 7,1 % de leur couverture, selon le rapport dressé par l'entreprise. Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) a-t-il relevé une augmentation des sinistres liés aux catastrophes naturelles ? En tout cas, les conséquences du réchauffement climatique suscitent des inquiétudes.

Augmentation des primes liées à la protection des automobiles dans certaines provinces

Durant le troisième trimestre 2020, les habitants de l'Ontario ont profité d'un recul de 1,7 % des primes d'assurance automobile. Au Québec, la baisse s'est établie à 1,6 %. La pandémie de coronavirus y a-t-elle contribué ? D'après le BAC, les assureurs sont susceptibles de réaliser jusqu'à 600 millions d'économies du fait de la réduction des risques d'accident. C'est ce qu'a relayé un article publié par la presse canadienne en avril dernier.

Dans les provinces de l'Atlantique, les cotisations automobiles se sont accrues de 8 %, contre 10,5 % en Alberta. En revanche, Applied Systems n'a pas recueilli d'informations sur les variations trimestrielles dans le Manitoba, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique. Les dommages matériels et corporels résultant des accidents de la circulation sont pris en charge par les autorités dans le cadre d'un programme public dans ces 3 provinces.