Dans un contexte de démocratisation des ventes en ligne, assurer les livraisons dans les centres urbains représente un vrai parcours du combattant du fait de la circulation intense et la pénurie de places de parking. Face au trafic urbain encombré par les camions et aux enjeux de réduction de la pollution, le vélo s’impose comme le moyen de livraison idéal dans les villes.

Une circulation plus fluide

Les deux-roues (vélo-cargo, vélo à remorque, triporteur…) commencent à pulluler dans les villes.Le vélo est le moyen de transport adapté pour contourner les problèmes d'accessibilité des centres-villes.

Ce mode de livraison non bruyant, respectueux de l'environnement et plus rapide, est de plus en plus prisé par les sociétés logistiques.

Le vélo-cargo a le vent en poupe

Le vélo-cargo est de plus en plus plébiscité par les livreurs urbains.

Aussi rapide et large qu'un deux-roues normal, il se faufile aisément dans le trafic sans risque d'embouteillage ou d'encombrement.

Selon Leeroyd Levi, gérant et fondateur de la société de coursiers Olvo,

« Il est possible de livrer cinq colis en une heure grâce à ce deux-roues pouvant supporter jusqu'à 100 kg de marchandises ».
Il ajoute que
« Tous les mois, 8 000 livraisons sont effectuées de cette façon ».

Quant à Guillaume Douillard, gérant de la société de livraison Green Course, il affirme que « ce type de vélo peut même transporter jusqu'à 500 kg de charges pour les modèles les plus puissants ».


À noter, des offres d'assurance vélo existent pour protéger les livreurs.

Le vélo : avenir de la mobilité urbaine ?

Les livraisons à vélo sont appelées à se développer dans le futur avec l'explosion du e-commerce. En effet, les clients en ligne s'attendent à être livrés dans les délais les plus courts. Pour surfer sur la vague du succès des livraisons en un jour, des start-ups ou entreprises, comme DHL Express ont décidé de miser sur les vélos à assistance électrique.

Les mairies, à l'instar de celle de Paris, sont de plus en plus nombreuses à s'inscrire dans cette démarche de mode de transport vert. Il faut dire que l'Hexagone est à la traîne dans ce secteur comparé aux autres pays européens, comme l'Allemagne, les Pays-Bas ou la Belgique.

Toutefois, l'avenir de la livraison peut aussi passer par le drone qui est rapide et efficace si l'on se base sur une probable saturation des pistes cyclables.